nouvelle cosmologie de mario cosentino

Bienvenue sur mon blog

 

OUI !… que vous nous soumettez vos questions…mais NON !… à l’hébergement de vos blog… 8 décembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 5:00

Mario Cosentino

NOTE TRÈS IMPORTANTE : SUITE À VOTRE LECTURE DE NOS « ARTICLES » OU « INFOS-BRÛLANTES » NOTRE BLOG ACCEPTE QUE VOUS NOUS SOUMETTEZ VOS QUESTIONS MAIS PAS L’HÉBERGEMENT DE VOS BLOG. TOUT BLOG SERA SUPPRIMÉ. MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE AIMABLE COMPRÉHENSION.

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

 

 

UN UNIVERS DE PLUS EN PLUS MYSTÉRIEUX: « 2 NOUVELLES RELATIONS UNIVERSELLES » QUALIFIÉES DE MYSTÉRIEUSES » [1]… « EXPLIQUÉES » PAR LE « NBBF »… 5 décembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 9:16

Mario Cosentino

Note importante pour aborder cette « Info-Brûlante »: Selon les « prédictions » cosmologiques et scientifiques de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) de nouveaux problèmes graves cosmologiques vont s’ajouter prochainement aux problèmes graves déjà existants que vit la cosmologie standard dominante Lamda-CDM. Maintenant, cela va aller de plus en plus vite. Sinon, nous vous invitons à les suivrent avec nous sur ce blog. Vous constanterez, facilement par vous-même, combien les observations astrophysiques vont bien dans le sens des « prédictions » scientifiques que nous rendons public depuis 29 ans…

En effet,ce blog ne date pas d’aujourd’hui.Grace à notre blog et à nos 2 livres nous sommes là pour vous servir depuis 29 ans!

Toujours selon les « prédictions » scientifiques des équations de notre modèle d’Univers du NBBF le modèle d’Univers standard dominant Lamda-CDM doit prochainement « disparaître » avec ses « dogmes ad hoc » non observés. Ce dernier doit « disparaître » afin de laisser la place à un « Nouveau modèle d’Univers » bien plus performant, bien plus apte à repondre et à pouvoir résoudre les observations astrophysiques graves les plus actuelles…et ces solutions devront être sans hypothèse qui repose sur d’autres hypothèses à la façon de Ptolémée. Ce dernier a fait perdre à l’astronomie quelques 1500 ans de progrès… alors qui, maintenant, aimerait suivre l’exemple et l’obstination de Ptolémée à vouloir à tout prix « sauver » un modèle d’Univers avec 95% d’inconnu (énergie noire + matière noire) ?…

Soyez donc, toutes et tous,les bienvenus dans ce blog…

Pour ceux qui ont des questions à nous soumettre ou des questions concernant nos « Conférences-Conversations » (adaptées pour être présentées devant tous les publics, Universités, Instituts, Sociétés scientifiques et culturelles, Associations scientifiques) merci de nous écrire à l’adresse mail suivante:

mario.cosentino@hotmail.fr

« INFO-BRÛLANTE » No 05122022 en date du 05 Décembre 2022.

UN UNIVERS DE PLUS EN PLUS MYSTÉRIEUX: « 2 NOUVELLES RELATIONS UNIVERSELLES » QUALIFIÉES DE MYSTÉRIEUSES » [1] … »EXPLIQUÉES » PAR LE « NBBF »…

Voir le lien référencé en [1]:

arXiv:2212.01018 (astro-ph)]

[Submitted on 2 Dec 2022]

https://arxiv.org/abs/2212.01018

Two mysterious universal dark matter-baryon relations in galaxies and galaxy clusters

Note : Ce travail de recherche a été « Accepté dans la revue Physics of the Dark Universe. »

Bonjour,

Explication scientifique et cosmologique de « la première relation universelle »

La première « relation universelle » repose sur une valeur qui est de *3/4* . Cette « valeur universelle » vient d’être récemment publiée. Voir le lien référencé en [1].

3/4 : Une « valeur universelle » remarquable, très intéressante et digne d’intérêt

Maintenant, ce qui est remarquable, très intéressant et digne d’intérêt c’est de constater que cette valeur nous la trouvons _également_ dans les équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF).

Quelle est la signification scientifique et cosmologique de cette valeur de 3/4 ?

Cette valeur nous « indique » tout simplement que notre Univers est fractal en ayant la forme fractale de l’ « Éponge de Menger »…dit autrement la valeur de 3/4 est en « relation intime » avec la dimension fractale de l’ « Éponge de Menger » qui est de 2,726 833… . Or cette dernière valeur, selon les équations du modèle d’Univers du NBBF, est la valeur fractale de notre Univers.

* Pour visualiser la forme fractale de l’ « Éponge de Menger » voir sur Internet.

La deuxième « relation universelle mystérieuse »

Par contre, la deuxième « relation universelle » garde tout son mystère…à moins que son « caractère universel » va dans le sens d’un Univers « qui n’est plus en expansion… » Dans cette hypothèse scientifiquement plausible cette deuxième « relation universelle » perd son qualificatif de « mystérieuse ». Pourquoi ? Tout simplement car elle rejoint la première « relation universelle » qui est expliquée dans le cadre d’un Univers ayant la forme fractale de l’ « Éponge de Menger »…

Petite conclusion

Ainsi, selon les 2 hypothèses scientifiques cosmologiques du NBBF, ces « 2 nouvelles relations universelles » sont « intimement liées » tout en gardant bien leurs « caractères universels ». Par contre elles perdent leurs qualificatifs de « mystérieuses »…

Affaire à suivre…

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

RÉFÉRENCES

[1]

https://arxiv.org/abs/2212.01018

[2] Mario Cosentino: Nos 2 livres se trouvent à la MAISON de L’ASTRONOMIE à Paris. En voici le lien :

https://www.maison-astronomie.com/fr/livres-globes/2667-le-new-big-bang-9782845560239.html

Attention: Notre tome 2 « Le New Big-Bang » est épuisé chez l’Éditeur. Par contre, il est peut-être possible de le trouver encore à la MAISON de L’ASTRONOMIE. — Voir le lien mis plus haut.

[3] Mario Cosentino : Notre vidéo sur un « Univers fractal ayant la forme de l’ »Éponge de Menger »:

https://youtu.be/QYy6YXE74JQ

La « devise » des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) est:

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

 

 

Le problème grave des trous noirs supermassifs : Bientôt une « Nouvelle Physique révolutionnaire » ou bien un « changement de paradigme » cosmologique?… 4 décembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 16:19

Mario Cosentino

Note importante pour aborder cette « Info-Brûlante »: Selon les « prédictions » cosmologiques et scientifiques de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) de nouveaux problèmes graves cosmologiques vont s’ajouter prochainement aux problèmes graves déjà existants que vit la cosmologie standard dominante Lamda-CDM. Maintenant, cela va aller de plus en plus vite. Sinon, nous vous invitons à les suivrent avec nous sur ce blog. Vous constanterez, facilement par vous-même, combien les observations astrophysiques vont bien dans le sens des « prédictions » scientifiques que nous rendons public depuis 29 ans…

En effet,ce blog ne date pas d’aujourd’hui.Grace à notre blog et à nos 2 livres nous sommes là pour vous servir depuis 29 ans!

Toujours selon les « prédictions » scientifiques des équations de notre modèle d’Univers du NBBF le modèle d’Univers standard dominant Lamda-CDM doit prochainement « disparaître » avec ses « dogmes ad hoc » non observés. Ce dernier doit « disparaître » afin de laisser la place à un « Nouveau modèle d’Univers » bien plus performant, bien plus apte à repondre et à pouvoir résoudre les observations astrophysiques graves les plus actuelles…et ces solutions devront être sans hypothèse qui repose sur d’autres hypothèses à la façon de Ptolémée. Ce dernier a fait perdre à l’astronomie quelques 1500 ans de progrès… alors qui, maintenant, aimerait suivre l’exemple et l’obstination de Ptolémée à vouloir à tout prix « sauver » un modèle d’Univers avec 95% d’inconnu (énergie noire + matière noire) ?…

Soyez donc, toutes et tous,les bienvenus dans ce blog…

Pour ceux qui ont des questions à nous soumettre ou des questions concernant nos « Conférences-Conversations » (adaptées pour être présentées devant tous les publics) merci de nous écrire à l’adresse mail suivante:

mario.cosentino@hotmail.fr

Attention cette « Info-Brûlante » n’est pas terminée.
Merci beaucoup pour votre aimable compréhension.

« INFO-BRÛLANTE » No 04122022 en date du 04 Décembre 2022.

LES COSMOLOGISTES STANDARDS SE HEURTENT AU PROBLÈME DES TROUS NOIRS SUPERMASSIFS

Bonjour,

Ces trous noirs supermassifs et potentiellement dangereux existent bel et bien…

Voici les différents problèmes qui sont liés à l’existence de ces trous noirs supermassifs:

Premier problème : ces trous noirs supermassifs « formées aussi rapidement » dans un Univers âgé que de seulement 13,77 milliards d’années constitue une énigme de plus…

Ces trous noirs supermassifs rejoignent d’autres nombreux objets célestes qui existent alors qu’ils de devraient exister dans la tranche d’Univers où ils se trouvent…

Deuxième problème : L’existence de ces trous supermassifs se heurtent à un problème physique qui détermine une « frontière » ou une « limite » à ne pas dépasser pour qu’un objet céleste puisse se *former* en un temps acceptable. Cette « limite » est connue sous le nom de:

« limite d’ Eddington ». Voir sur Internet.

Troisième problème : Les présences de ces trous noirs supermassifs sont difficilement *compréhensibles* , difficilement *acceptables* dans le cadre des lois de la physique moderne.

Ses 3 problèmes liés à l’existence des trous noirs supermassifs divisent les cosmologistes…

Pour résoudre ces différents problèmes, sans aucune utilisation des lois de la physique actuelle, il suffit tout simplement de concevoir que notre Univers a un âge minimal de :

*220* milliards d’années…mais là les cosmologistes standards sont en face à un « changement de paradigme » cosmologique !

Vont-ils l’accepter ou le refuser?

Une cosmologie à Corfou qui menace sérieusement les cosmologistes standards dominants

Nous rappelons qu’à Corfou a eu lieu (récemment) un grand rassemblement de plus de 100 conférenciers spécialisés où il à été présenté 2 pistes de recherches afin de faire face aux nombreux problèmes que rencontre la cosmologie standard dominante. Voici ces 2 pistes de recherches :

1- Soit se tourner vers une « Nouvelle Physique » soit…

2- se tourner vers un « changement de paradigme » cosmologique…

Ces 2 pistes de recherches sont objectives dans le contexte de *crise* que vit la cosmologie standard dominante actuelle. Mais, proposer une « Nouvelle Physique » c’est très bien mais la question c’est de savoir par où la prendre…par quel bout de « piste » la commencer? Quant à la proposition concernant un « changement de paradigme » cosmologique c’est très bien aussi mais quel sera le « nouveau paradigme cosmologique de demain » ?

Le « nouveau paradigme cosmologique » proposé par notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF)

Selon les équations du NBBF tant que les cosmologistes standards ne se penchent pas sur le « nouveau paradigme cosmologique » proposé par le NBBF tant qu’ils s’obstinent à croire que l’Univers a seulement 13,77 milliards (et non un âge minimal de 220 milliards d’années) alors ils continueront à se heuter de front à des problèmes de plus en plus graves. Et leur obstination continuera jusqu’au jour où ils seront « obligés » de passer au « aveux »…aveux qui seront fait grâce et devant les « observations brûlantes » faites par le JW…observations rendues officiellement public et pour tous les cosmologistes…

PETITE CONCLUSION

Comme dit plus haut selon une cosmologie présentée à Corfou il est question soit d’une « Nouvelle Physique » soit un « changement de paradigme » cosmologique. Nous, nous proposons nos « paradigmes cosmologiques » depuis 29 ans. À partir de cela nous informons notre public et tous les cosmologistes que selon les « prédictions » scientifiques des équations de notre modèle d’Univers du NBBF il faut s’attendre prochainement à de nombreuses « révolutions cosmologiques. Ces « révolutions cosmologiques » vont changer de fond en comble notre vision actuelle de l’Univers…pour cela surveillez bien les prochaines observations astrophysiques tant du côté du James Webb Space Telescope (JWST) que tant du côté des observations faites au sol…

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

RÉFÉRENCES

[1]

[2]

[3]

[4]

La « devise » des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal est :

PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

 

 

NOTRE UNIVERS PEUT-IL « ENCORE » ÊTRE EN EXPANSION ? : QUE DISENT LES OBSERVATIONS ? 2 décembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 14:29

Mario Cosentino

Pour toute question ou information complémentaire sur cette « Info-Brûlante » OU concernant nos « Conférences-Conversations » merci de nous écrire à l’adresse mail ci-dessous :

mario.cosentino@hotmail.fr

Notre titre:

UN UNIVERS DE PLUS EN PLUS ÉNIGMATIQUE CAR REMPLI DE NOMBREUX FILAMENTS « SEMBLABLES » ET « BIEN ORDONNÉS » COMME « LES CORDES D’ UNE HARPE »

Lien référencé en [1]:

https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2022/11/des-filaments-magnetises-aussi-dans-les.html?m=1

« INFO-BRÛLANTE » No…en date du 02 Décembre 2022 (temps de lecture 7 minutes…).

Bonjour,

Ces observations nous conduisent aux 2 questions suivantes :

1- Notre Univers est-il « fractal »? (Voir notre vidéo référencée plus bas en [2]. Pourquoi cette question ?

Réponse: Parce qu’il existe un « rapport constant » entre la « longueur L » et la « largeur l » de ces filaments…rapport qui se traduit par la relation :

L/l = Constante.

2- Notre Univers « est-il encore » en expansion ? (Voir notre vidéo référencée en [3]).

Ces 2 questions (parmis tant d’autres) donnent aux cosmologistes standards des « sueurs froides » et des « nuits blanches »…

Bonjour,

Ces observations nous montrent que notre Univers témoigne d’une architecture cosmique de plus en plus en immense et de plus en plus bien ordonnée. Cette architecture est visible à petite et à très grande échelle cosmologique. Par contre les cosmologistes sont confrontés à des observations de plus en plus énigmatiques.

Devant ces observations énigmatiques nous proposons la solution de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF)

La solution de notre modèle d’Univers du NBBF pour résoudre ces « filaments semblables » à petite et très grandes échelles cosmologiques est d’ »envisager » que notre Univers soit « fractal » en « Éponge de Menger » … (Voir sur Internet). En somme, les filaments se « faufileraient » de « trou en trou » de cette « Éponge de Menger » et sur de grandes distances en années-lumière…

NOTRE UNIVERS EST-IL ENCORE EN EXPANSION ?

Ces « filaments semblables » à différentes échelles cosmologiques seraient-il aussi la « preuve » scientifique que, finalement, notre Univers « n’est plus du tout en expansion » ?

Aujourd’hui, cette hypothèse est de plus en plus « envisageable » sur le plan scientifique. Pourquoi ?

Ce n’est pas la première fois que de nombreuses galaxies proches du Big Bang « ressemblent » aux galaxies proches de notre Voie Lactée. Dit autrement, dans l’Univers les structures galactiques très « lointaines ressemblent » aux structures galactiques « locales » . Et cette « ressemblance » se vérifie sur des distances en milliards d’années-lumière.

Ainsi, avec ces « structures galactiques semblables » et, en plus, maintenant avec ces « filaments semblables » (observés sur de très grandes distances cosmologiques) nous avons d’avantages d’arguments scientifiques pour mettre en « doute » la croyance selon laquelle notre Univers est encore en expansion…

Affaire à suivre…

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

RÉFÉRENCES

[1] lundi 21 novembre 2022
Des filaments magnétisés aussi dans les amas de galaxie

https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2022/11/des-filaments-magnetises-aussi-dans-les.html?m=1

Source

Populations of Magnetized Filaments in the Intracluster Medium and the Galactic Center
F. Yusef-Zadeh et al.
The Astrophysical Journal Letters, Volume 939, Number 2 (2 november 2022)

https://doi.org/10.3847/2041-8213/ac982a

[2] Notre vidéo sur un possible Univers fractal :

https://youtu.be/QYy6YXE74JQ

Cette vidéo présente une très courte histoire de l’ « universalité des fractales » et présente l’hypothèse scientifique plausible que notre Univers soit (lui aussi) fractal ayant la forme de l’ « Éponge de Menger ». Également, vous pouvez suivre une simple démonstration concernant le diamètre de notre Soleil et comment il se « loge » dans un des « trous » de l’ Éponge de Menger ». Ainsi, grâce au fait que le Soleil se « loge » très bien dans un des « trous » de l’ Éponge de Menger » nous pouvons faire l’hypothèse scientifiquement plausible que le diamètre du Soleil est un « diamètre à dimension fractal » . Donc, selon cette hypothèse le Soleil ne gonflera jamais au point de devenir une étoile « géante rouge » jusqu’à atteindre l’orbite de la terre…et de « brûler » le Système Solaire. Ainsi, grâce aux propriétés de l’ « Éponge de Menger » notre Soleil et son Système Solaire ne partiront « jamais » en « fumée ».

[3] Mario Cosentino Notre vidéo sur la problématique concernant la croyance à un Univers « encore en expansion:

https://youtu.be/ljNYpiSuaa0

[4] Mario Cosentino : Nos 2 livres publiés en 1993 et en 2001 se trouvent à la MAISON de L’ASTRONOMIE à Paris. En voici le lien :

https://www.maison-astronomie.com/fr/livres-globes/2667-le-new-big-bang-9782845560239.html

Attention: Notre tome 2 « Le New Big-Bang » est épuisé chez l’Éditeur. Par contre, il est peut-être possible de le trouver encore à la MAISON de L’ASTRONOMIE. — Voir le lien mis plus haut.

La « devise » des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal(NBBF) est :

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

 

 

DES GALAXIES À 200 MILLIONS D’ANNÉES * SEULEMENT APRÈS LE BIG BANG ? 2 RENDEZ-VOUS AVEC LE JAMES WEBB ET LE RADIOTÉLESCOPE REACH: FAUT-IL REDOUTER CES 2 RENDEZ-VOUS COSMOLOGIQUES EN DEBUT D’ANNÉE 2023 ? 30 novembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 13:46

Mario Cosentino

Attention cette « Info-Brûlante » n’est pas terminée. Merci beaucoup pour votre aimable compréhension.

« INFO-BRÛLANTE » No 30112022 en date du 30 Novembre 2022.

DES GALAXIES À 200 MILLIONS * D’ANNÉES SEULEMENT APRÈS LE BIG BANG ? 2 RENDEZ-VOUS AVEC LE JAMES WEBB ET LE RADIOTÉLESCOPE REACH [1]: FAUT-IL REDOUTER CES 2 RENDEZ-VOUS COSMOLOGIQUES EN DEBUT D’ANNÉE 2023 ?

* Concernant ces 200 millions d’années seulement après le Big Bang voir nos « Info-Brûlante » No 26112022 et No 30102022B.
Bonjour,

2 rendez-vous « brûlants » pour début d’année 2023

Nous savons que notre premier rendez-vous est déjà pris avec les données du James Webb au printemps 2023.

Maintenant, nous avons aussi rendez-vous avec les données de l’instrument d’observations REACH (Radio Experiment for the Analysis of Cosmic Hydrogène) lui aussi pour un rendez-vous en « début » d’année 2023.

Avec ces 2 rendez-vous astronomiques nous aurons des « Informations-brûlantes » par le JW (qui lui est dans le « ciel » ) et avec REACH qui lui est sur « terre » …

Note: Dans les 2 citations qui vont suivre c’est nous qui soulignons.

Citation concernant ce qui nous sera annoncé en « début » d’année « 2023″:

《Contrairement au JWST récemment lancé, qui sera en mesure d’ « imager » directement des galaxies individuelles dans l’Univers « primitif » , les études de la ligne de 21 centimètres, réalisées avec des radiotélescopes tels que le REACH (Radio Experiment for the Analysis of Cosmic Hydrogen) dirigé par Cambridge, peuvent nous renseigner sur des « populations entières de galaxies encore plus anciennes » # . Les premiers résultats de REACH sont attendus au « début » de l’année « 2023″ .》Fin de citation.

200 millions d’années seulement après le Big Bang !…avec déjà un énorme danger potentiel…

Citation concernant une « incroyable » remontée dans le temps…remontée jusqu’à « 200″ millions d’années seulement après le Big Bang :

《 « C’est « incroyable » de pouvoir remonter aussi loin dans le temps – jusqu’à seulement « 200″ millions d’années après le Big Bang – et de pouvoir en apprendre davantage sur les débuts de l’Univers », a déclaré Bevins.

Une recherche bien soutenue par l’Inde, l’Australie et Israël et pilotée par l’ Université de Cambridge

Citation :

《Cette recherche a été soutenue en partie par le Science and Technology Facilities Council (STFC), qui fait partie du UK Research & Innovation (UKRI), et par la Royal Society. Les auteurs de Cambridge sont tous membres de l’Institut Kavli de cosmologie de Cambridge.》Fin de citation.

Dans une autre « Info-Brûlante » nous verrons pourquoi ces 200 millions d’années seulement après le Big Bang est une « zone hyper-dangereuse » pour la crédibilité du modèle d’Univers standard dominant…car, prochainement, tout risque de s’écrouler dans peu de mois…

Donc, rendez-vous est pris avec le James Webb et avec le REACH pour début d’année 2023…

Affaire à suivre…

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

NOTE ET RÉFÉRENCES

# *Note* : Par l’expression  » *populations entières de galaxies encore plus anciennes*  » cela veut dire qu’il est potentiellement possible d’observer des galaxies « encore et encore » de plus en plus proches proches du Big Bang…voir pourquoi pas des galaxies qui seraient nées en même temps que la naissance correspond à la création de l’Univers ou, dit autrement, des galaxies qui seraient nées en même temps que le « Big Bang hyper- brûlant »…c’est la raison pour laquelle nos « Infos » sont des « Informations-brûlantes »…

Or observer de telles galaxies nées en même temps que l’Univers serait une véritable catastrophe scientifique et cosmologique pour le modèle d’Univers dominant des cosmologistes standards…

[1]

https://www.cam.ac.uk/research/news/non-detection-of-key-signal-allows-astronomers-to-determine-what-the-first-galaxies-were-and-werent

[2] Mario Cosentino : Nos 2 livres publiés en 1993 et 2001 ont prédit de telles observations concernant des galaxies de plus en plus proches du Big Bang. Nos 2 ouvrages se trouvent à la MAISON de L’ASTRONOMIE à Paris. En voici le lien.

https://www.maison-astronomie.com/fr/livres-globes/2667-le-new-big-bang-9782845560239.html

Attention: Notre tome 2 « Le New Big-Bang » est épuisé chez l’Éditeur. Par contre, il est peut-être possible de le trouver encore à la MAISON de L’ASTRONOMIE. — Voir le lien mis plus haut.

[3] Mario Cosentino : Notre vidéo……

[4] Mario Cosentino : Notre vidéo….

La « devise » des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) est :

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

 

 

SUR LA PISTE DE LA « MATIÈRE NOIRE » DANS UN UNIVERS ÂGÉ DE PLUS DE 220 MILLIARDS D’ANNÉES : AUJOURD’HUI, EST-CE SCIENTIFIQUEMENT POSSIBLE ? 29 novembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 13:07

Mario Cosentino

Attention cette « Info-Brûlante » n’est pas terminée. Merci beaucoup pour votre aimable compréhension.

« INFO-BRÛLANTE » No 29112022 en date du 29 Novembre 2022.

Notre titre:

SUR LA PISTE DE LA « MATIÈRE NOIRE » DANS UN UNIVERS ÂGÉ DE PLUS DE 220 MILLIARDS D’ANNÉES: AUJOURD’HUI, EST-CE SCIENTIFIQUEMENT POSSIBLE?

Bonjour,

À la question: Un Univers âgé de plus de 220 milliards d’années est-ce scientifiquement possible?…notre réponse est « oui » selon 2 hypothèses scientifiques plausibles.

● Voici la première hypothèse H1 — Voir la référence [1]:

Cette première hypothèses (H1) est scientifiquement plausible dans le cadre d’une matière noire « stable » —Voir la référence [1] où il est question de 288 milliards d’années.

● Voici la deuxième hypothèse H2 :

Cette deuxième hypothèse H2 repose sur les équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF). Équations qui donnent pour notre Univers un « âge minimal » de 220 milliards d’années à compter à partir du Big Bang.

● Point fort d’un Univers ayant un « âge minimal » de 220 milliards à d’années à compter à partir du Big Bang :

Avec un Univers ayant un « âge minimal » de 220 milliards d’années les problèmes actuelles liées au galaxies et aux proto-amas de galaxies précoces disparaissent avec cette seule est unique hypothèse H2 simplificatrice selon le principe du « rasoir d’Ockham ou d’Occam »…

● La durée de vie de la « matière noire » selon le NBBF :

Toujours selon les équations du modèle cosmologique du NBBF la « matière noire » EST de l’ « hélium superfluide » à 2,17 K. Dans les espaces intergalactiques l’ « hélium superfluide » se « désintègre » selon le processus physique expliqué dans notre vidéo référencée en [2].

● Note de plus en plus importante et urgente:

Ne pas « perdre de vue » que la « matière noire » peut-etre de l’ « hélium superfluide » à 2,17 K.

● L’ « hélium liquide », à très basse température, est très utile pour le synchrotron LHC :

D’autant plus que l’ « hélium liquide à -271,3 oC [ correspondant à 1,85 K ]  » on s’en sert pour refroidir les 1232 d’aimants disposés sur une distance de 19 km. — Voir la référence [3].

En ce qui nous concerne nous continuons, encore et encore, à encourager les physiciens et les cosmologistes à ce « pencher » sur l’ « hélium superfluide ». Pourquoi ?

Tout simplement par le fait que nous savons qu’en laboratoire l’hélium superfluide possède des propriétés physiques remarquables. Propriétés extraordinaires qui en font un candidat sérieux à la recherche de cette énigme tenace qu’est la « matière noire »…

Nous espérons que notre proposition scientifique que la « matière noire » puisse être de l’ « hélium superfluide » soit prise en considération le plus vite possible par les physiciens des particules et par les cosmologistes. Pour nous, l’ « hélium superfluide », par ses nombreuses propriétés physiques exceptionnelles qu’il manifeste en laboratoire en font de l’hélium superfluide une piste de recherche prometteuse…

PETITE CONCLUSION SUR LES ÉTUDES FAITES SUR « LA MATIÈRE NOIRE »

Depuis que nous proposons cette piste de recherche qu’est l’ « hélium superfluide » où en sont les études sur ce candidat à la « matièrenoire » ?

Eh bien certaines Équipes de recherches se dirigent vers l’ « HÉLIUM » comme candidat à la « matière noire »…alors que d’autres Équipes de recherches se dirigent vers une « matière noire » au propriétés « SUPERFLUIDE »…

Nous constatons que les premières Équipes de recherches utilisent le mot «  »HÉLIUM » sans parler de la propriété de « SUPERFLUIDE »…alors que les deuxièmes Équipes de recherches utilisent la propriété de « SUPERFLUIDE » sans dire que c’est de l’ « HÉLIUM »…

UNE SYNTHÈSE SCIENTIFIQUE INTERRESSANTE ET PLAUSIBLE

En faisant une synthèse entre toutes ces Équipes de recherches nous obtenons ceci:

Que les 2 pistes fondamentales proposées par ces nombreuses Équipes de recherches se rejoignent à un « point » où la « matière noire » à une probabilité plausible d’être de :

l’ « hélium superfluide »…

UN UNIVERS SANS AUCUNE « MORT THERMIQUE » EST-CE SCIENTIFIQUEMENT POSSIBLE ?

Selon les équations du modèle d’Univers du NBBF l’ « hélium superfluide » est « stable » à une température de 2,17 K (tout comme est « stable » le gaz hélium classique H4). Il estcm « stable » également selon la proposition qui nous ai faite par l’équipe de recherche référencée en [1].

Toujours selon les équations du NBBF la température de l’ « hélium superfluide » à 2,17 K est constante (donc indépendante du temps qui passe).

Cette hypothèse d’une température « stable » à 2,17 K est plausible même en présence de la température de l’Univers qui est supérieure à hauteur de 2,725 K.

Pourquoi ces 2 températures proches mais différentes contribuent-elles à une « thermalisation » de notre Univers ?
La réponse nous la trouvons dans des expériences qui nous montrent que, contrairement à ce que l’on croit, le froid peut aller aussi vers le chaud à condition d’avoir affaire à de très basses températures. — Voir la référence [4].

Ainsi, selon l’hypothèse scientifique plausible du NBBF entre ces 2 températures (2,17 K et 2,725 K) il existe un échange thermique qui va du « froid au chaud » et du « chaud au froid ».

Ainsi, la « stabilité » ou la « permanence » de ces 2 températures empêchent que la température de l’Univers tende asymptotiquement vers le 0 K.

Ce qui nous fait dire que notre Univers n’aura à subir aucune

« mort thermique ».

Cette hypothèse est soutenue par une autre relation. Cette relation existe et elle concerne un lien entre la masse de la « matière noire » et la température du Cosmos qui est de 2,725 K. Les équations du NBBF nous montrent que cette température à 2,725 K est une température intrinsèque du vide quantique des espaces intergalactiques. Au sujet de cette relation Voir la référence [5].

Affaire très intéressante à suivre…

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

RÉFÉRENCES

[1] arXiv:2211.14334 (astro-ph)

[Submitted on 25 Nov 2022]

Constraining dark matter decays with cosmic microwave background and weak lensing shear observations

Jozef Bucko, Sambit K. Giri, Aurel Schneider

[2] Mario Cosentino : Notre vidéo sur la désintégration de la « matière noire ». Désintégration qui va dans le sens de la référence [1]:

https://youtu.be/lqSuRbRdZ04

[3] Le livre collectif de 50 auteurs qui vient de paraître récemment ayant pour titre:

 » ÉTONNANTS INFINIS », CNRS Éditions, Paris 2022, Dépôt légal : octobre 2022, pages 272 et 273.

[4] Expériences à très basses températures :

…….

[5] La relation entre la masse de la « matière noire » et la température du Cosmos à 2,725 K :

……..

[6] Mario Cosentino : Notre vidéo: Les secrets de l’Univers, enfin dévoilés ? :

https://youtu.be/ljNYpiSuaa0

[7] Mario Cosentino : Nos 2 livres (publiés en 1993 et 2001) se trouvent à la MAISON de L’ASTRONOMIE à Paris. En voici le lien :

https://www.maison-astronomie.com/fr/livres-globes/2667-le-new-big-bang-9782845560239.html

- Le Tome 1 contient une « Conversation avec Pierre Bourge Président de l’Astro-Club de France.

- Le Tome 2 il a le Prologue de Bernard Milet Astronome à l’Observatoire de Nice et chargé de mission spéciale à l’ Union Astronomique Internationale (UAI).

Attention : Le Tome 2 (Le New Big-Bang, 2001) est « épuisé » chez l’Éditeur. Par contre, il est encore possible de le trouver à la MAISON de L’ASTRONOMIE à Paris au lien indiqué plus haut.

La « devise » des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) est:

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

 

 

À toute la communauté des cosmologistes standards dominants : Cosmologie à Corfou où il a été question soit d’une « nouvelle physique » soit d’un « changement de paradigme » cosmologique. Nous nous proposons nos « 8 paradigmes cosmologiques » depuis 29 ans… 25 novembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 13:20

Mario Cosentino

Note: Pour toutes vos questions à nous soumettre merci de bien vouloir nous écrire à l’adresse suivante :

mario.cosentino@hotmail.fr

« INFO-BRÛLANTE » No 25112022 en date du 25 Novembre 2022.

Notre titre:

À TOUTE LA COMMUNAUTÉ DES COSMOLOGISTES STANDARDS DOMINANTS: COSMOLOGIE À CORFOU OÙ IL A ÉTÉ QUESTION SOIT D’UNE « NOUVELLE PHYSIQUE » SOIT D’UN « CHANGEMENT DE PARADIGME » COSMOLOGIQUE. NOUS NOUS PROPOSONS NOS « 8 PARADIGMES COSMOLOGIQUES » DEPUIS 29 ANS…

Bonjour,

LES DONNÉES DU JWST NOUS LES AVONS SCIENTIFIQUEMENT ANTICIPÉ IL Y A 29 ANS!

À notre connaissance ce qui est ecrit sur le JWST et sur l’ « état des lieux » de la cosmologie standard nous ça fait 29 ans que nous l’avons théorisé, écrit et rendu public. Voir plus bas les références concernant nos 2 livres qui se trouvent à la MAISON de L’ASTRONOMIE et à la Bibliothèque Nationale de France (BNF).

Comme attendu le James-Webb fait du « remue-ménage »…

Cette information est conçue pour être partagée avec des cosmologistes, des Universités, des Instituts, des Sociétés et des Associations scientifiques et culturelles et pour les astronomes amateurs.

Par cette information notre but est d’attirer l’attention sur le fait que suite aux nombreux problèmes graves que cumul le modèle d’Univers standard dominant Lamda-CDM à Corfou il a été question de se tourner vers 2 pistes de recherches : soit vers une « nouvelle physique » soit vers un « changement de paradigme ».

Eh bien, en ce qui nous concerne cela fait maintenant 29 ans que nous proposons les « 8 paradigmes cosmologistes » et cela dans le cadre strictement scientifique de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF).

Ces « 8 paradigmes cosmologistes » appartiennent aux équations du modèle d’Univers du NBBF.

Devant les graves problèmes que rencontre le modèle d’Univers standard dominant Lamda-CDM les « prédictions » du NBBF fonctionnent à merveille » !

Or, selon les « prédictions cosmologistes » du NBBF de 2 choses l’une :

(1) Si la cosmologie dominante Lamda-CDM prend en compte ou considére la proposition concernant ces « 8 paradigmes cosmologistes » alors nous pouvons tendre vers un « Nouvel Univers » le plus proche possible des observations astrophysiques les plus actuelles…

(2) Si les cosmologistes standards dominants, partisants du modèle d’Univers LAMDA-CDM, refusent de considérer l’importance des « 8 paradigmes cosmologistes » du NBBF alors ils sont condamnés à continuer de « tourner en rond » au pied de leur « impasse cosmologique » actuelle. Dans ce cas là ils vont continuer à perdre en crédibilité et cela de plus en plus à cause des observations astrophysiques présentes et celles de « demain » …observations qui seront faites soit par le JWST ou soit par tout autre observation qui sera effectuée au sol ou dans l’espace…

Toujours selon les « prédictions cosmologistes » des équations du NBBF (écrites et publiées « noir sur blanc » dans nos 2 livres rendus public en 1993 et en 2001 et autres articles) le modèle d’Univers standard dominant Lamda-CDM doit, « demain », laisser la place à un autre modèle d’Univers bien plus « performant » et bien plus « simple »…

Dans l’attente du plaisir de vous lire veuillez recevoir,chère Madame, cher Monsieur, nos salutations respectueuses.

Bien Cordialement.

Mario Cosentino

Petite biographie

Enseignement en Mathématiques et en Physique

Licence de Sciences Physiques

Formation en Astronomie et en Astrophysique

Formation Animateur Planétarium dans le cadre du Ministère de l’ Enseignement Supérieur et de la Recherche

Responsable du dossier : « Révolutions en cosmologie » depuis plus de 32 ans…

Auteur de 2 livres sur les Sciences de l’Univers. Le Tome 2 a le Prologue de Bernard Milet Astronome àl’ObservatoiredeNice ( pour plus d’informations voir plus bas).
Nos 2 livres se trouvent à la MAISON de L’ASTRONOMIE à Paris. En voici le lien :

https://www.maison-astronomie.com/fr/livres-globes/2667-le-new-big-bang-9782845560239.html

En plus de nos 2 livres nous avons une série de vidéos qui ont bien anticipé les graves problèmes que rencontre actuellement le modèle d’Univers standard Lamda-CDM et leurs solutions proposées par les « 8 paradigmes cosmologistes » du NBBF.

Modélisation « Mathématiques et Physiques » du Système Solaire avec anticipation théorique de l’existence de la planète naine « Sedna », etc., et cela avec le soutien et la reconnaissance de Bernard Milet (et al) Astronome à l’Observatoire de Nice et chargé de mission spéciale à l’ Union Astronomique Internationale (UAI).

Suite à nos travaux de recherches théoriques qui ont anticipé les travaux et la publication de 2 américains la Presse m’a qualifié en 1997 par le moyen de l’ Agence France Presse (AFP) :

Le « Père de l’axe de l’Univers ».

Nos « Conférences-Conversations »

Nous présentons des « Conférences-Conversations » en région parisienne, Bordeaux, Lyon…

Note: Pour toute demande d’une « Conférence-Conversation » ou pour nous soumettre vos questions merci de nous écrire par cet e-mail:

mario.cosentino@hotmail.fr

Références pour les présentations de nos « Conférences-Conversations » :

Activité : Auto-entrepreneur
Raisin sociale : COSENTINO COSMOLOGIE CCNU

SIRET: 913 628 947 00016

En pièces jointes :

(i) Le lien de notre blog

(ii) Le grand rassemblement cosmologique qui a eu lieu à Corfou où plus de 100 conférenciers spécialisés se sont prononcés sur 2 pistes de recherches :

● soit une « nouvelle physique »…mais laquelle ?…

● soit un « changement de paradigme » cosmologique…mais lequel?…

En ce qui nous concerne nous nous proposons nos « 8 paradigmes cosmologistes » depuis 29 ans et cela dans le cadre des équations de notre modèle d’Univers du NBBF…

iii) Lien concernant un de nos articles qui se trouve sur notre blog.

Lien de notre blog :

Consentino.unblog.fr

(ii) Lien concernant les 2 pistes de recherches cosmologiques proposées au grand rassemblement qui a eu lieu à Corfou. Pour d’avantages d’informations concernant ce grand rassemblement cosmologique à Corfou allez, s’il vous plaît, dans la partie mise en PDF dans ce lien:

https://arxiv.org/abs/2211.05248

(iii) Lien concernant un de nos articles qui se trouve sur notre blog:

http://consentino.unblog.fr/2022/11/11/mario-cosentino-notre-modele-dunivers-a-vu-juste-sur-les-fissures-de-la-cosmologie-standard-dominante-lamda-cdm-4-journees-alors-a-corfou-alors-soit-une-nouvelle-physique-soit-un-ch/

PETITE CONCLUSION

Aujourd’hui,suite aux données du JWST et autres observations astrophysiques effectuées sur terre et dans l’espace voici, plus que jamais,notre question « brûlante »…question que nous nous posons depuis 29 ans…

La voici:

《 Qui survivra « demain » ? :

le modèle d’Univers standard dominant « LCDM » OU notre modèle d’Univers du « New-Big-Bang-Fractal » (« NBBF ») ? 》…

Affaire « brûlante » à suivre…

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

La « devise » des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) est:

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

 

 

Les dangers potentiels des données du James-Webb: Selon les prédictions du modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal il faut nous attendre à un « Nouvel Univers » radicalement différent du modèle d’Univers standard dominant… 20 novembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 17:04

Mario Cosentino

Attention cette « Info-Brûlante » n’est pas terminée. Merci beaucoup pour votre aimable compréhension.

« INFO-BRÛLANTE » No 20112022 en date du 20 Novembre 2022.

Lien référencé en [1]:

https://newsroom.ucla.edu/releases/james-webb-space-telescope-early-galaxies

LES DECOUVERTES DU JAMES WEBB SONT « ÉPOUSTOUFLANTES » !…et les cosmologistes ainsi que le grand public en sont, de plus en plus, conscients!

Bonjour,

Des observations astrophysiques « Époustouflantes » !…mais pas pour le modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF)

Les observations astrophysiques du JW sont « époustouflantes » pour les cosmologistes standards dominants mais pas pour le modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF). Pourquoi ? La réponse est toute simple. La voici:

« Ce genre de découvertes « époustouflantes » concernant les problématiques des galaxies dites « précoces » observées par le JW (et celles qui seront encore observées « demain » ) font partie des « prédictions » du NBBF écritent ( « noir sur blanc ») et publiées il y a maintenant « 32 ans ».

Les 2 citations « brûlantes » ayant un rapport avec une étude dirigée par l’UCLA

Ces 2 citations ont un lien suite à une
étude dirigée par l’UCLA « et publiée dans un numéro spécial » de l’Astrophysical Journal.》Fin de citation. C’est nous qui soulignons. Nous soulignons, également, dans les 2 citations que voici:

Première citation :

《Ces résultats sont *deux des nombreuses découvertes époustouflantes* faites par les astrophysiciens de l’UCLA, qui sont *parmi les premiers* à regarder à travers une fenêtre sur le passé récemment ouverte par le satellite Webb.》

Deuxième citation :

La découverte par Roberts-Borsani que les galaxies se sont formées « plus rapidement et plus tôt qu’on ne le pensait auparavant » pourrait confirmer qu’elles étaient les responsables de la réionisation cosmique. L’étude confirme également les distances de « deux » des galaxies les plus éloignées connues grâce à une nouvelle technique qui permet aux astronomes de sonder le début de la réionisation cosmique.》

Cosmologistes et grand public sont tous les deux devant les nombreuses « défaillances » du modèle cosmologique standard dominant

Depuis peu, avec les observations astrophysiques du JW (et aussi avec d’autres observations indépendantes du JW ) les cosmologistes et le grand public prennent de plus en plus conscience de l’ampleur des « défaillances » qui s’accumulent, de jour en jour, au sein de la
cosmologie standard dominante. Maintenant cette cosmologie dominante se trouve être « bourrée » d’ « anomalies cosmologiques graves » , de « désagréables surprises » , d’observations « stupéfiantes » , « époustouflantes (voir le lien) en tout genre…

« …et cela n’est pas terminé ! »

Après 32 ans de « prédictions » faitent par le NBBF ses « prédictions » continuent à dire que les cosmologistes standards dominants non pas fini (avec le James-Webb et autres observations astrophysiques) d’aller

《de désagréables surprises en des surprises de plus en plus désagréables. Celles-ci arriveront jusqu’au point ou les cosmologistes standards dominants
devront avouer que leur modèle d’Univers est « bourré de grosses erreurs cosmologiques indefendables » face aux observations astrophysiques de « demain » et de ce fait ils devront envisager de se tourner vers de nouveaux paradigmes cosmologistes…》

Les 2 plus grands paradigmes cosmologistes proposés par le modèle d’Univers du NBBF

Toujours selon le NBBF la cosmologie standard dominante doit laisser la place à un autre modèle d’Univers bien plus « performant » et bien plus « simple »…

Le NBBF et les 2 nouveaux « piliers » ou les 2 plus grands paradigmes cosmologistes du « Nouvel Univers »

Le NBBF nous dit que pour avoir un modèle d’Univers bien plus « performant » et bien plus « simple » que le modèle d’Univers standard dominant il faut tenir compte de ses « 2 propositions » que sont les « 2 nouveaux paradigmes cosmologistes les plus importants du NBBF. Pour celui-ci il n’y a pas d’autres solutions cosmologique pour tendre vers un « Nouvel Univers » le plus proche possible des observations astrophysiques actuelles. Voici ces « 2 nouveaux paradigmes cosmologiques » scientifiques du NBBF :

(1) Il faut que l’Univers soit bien plus « vieux » que 13,77 milliards d’années ET

(2) il faut que l’Univers soit « statique : c’est-à-dire sans qu’il n’y ait plus du tout d’expansion pour l’éternité…

« Impasse cosmologique » ou « Nouvel Univers » pour sortir de cette « impasse » : Selon le NBBF les cosmologistes standards doivent choisir…

Si ces « 2 nouveaux paradigmes cosmologistes » ne sont pas pris en compte alors la cosmologie standard dominante est condamnée à continuer à « tourner en rond » au « pied du mur », au pied de cette « impasse cosmologique » actuelle…

À bientôt…

« Note »: Dans une autre « Info-Brûlante » nous vous présenterons un « solide » argument scientifique qui fait référence. Cet argument existe dans la littérature scientifique cosmologique de très haut niveau. Cet argument fait le lien entre la masse de la « matière noire » et la « température » ultra froide de notre Univers qui est de 2,725 K. Bien évidemment, cet argument va dans le sens de la « devise » des équations de notre modèle d’Univers du NBBF… »devise » qui est:

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS ».

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

RÉFÉRENCES

[1]

[2]

[3]

[4]

La « devise » des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) est:

PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »A

 

 

James-Webb et autres observations astrophysiques : « Surprises » , « stupéfactions » et « énigmes » chez les cosmologistes standards dominants ! Les solutions proposées par notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF)… 18 novembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 11:35

Mario Cosentino

Attention cette « Info-Brûlante » n’est pas terminée. Merci beaucoup pour votre aimable compréhension.

« INFO-BRÛLANTE » No 18112022 en date du 18 Novembre 2022.
Notre titre:

JAMES WEBB ET AUTRES OBSERVATIONS ASTROPHYSIQUES : « SURPRISES », « STUPÉFACTIONS » ET « ÉNIGMES » CHEZ LES COSMOLOGISTES STANDARDS DOMINANTS ! LES SOLUTIONS PROPOSÉES PAR NOTRE MODÈLE D’UNIVERS DU NEW-BIG-BANG-FRACTAL (NBBF)…

Lien référencé en [1]:

https://www.sudouest.fr/international/etats-unis/james-webb-decouverte-exceptionnelle-d-une-galaxie-formee-350-millions-d-annees-apres-le-big-bang-13016775.php

« INFO-BRÛLANTE » No…en date du 18 Novembre 2022 (temps de lecture 10 minutes)

JW: UNE GALAXIE RECORD ET DES GALAXIES QUI POSENT DE GRAVES PROBLÈMES AUX COSMOLOGISTES

—Grave remise en question de la compréhension de la jeunesse de notre Univers…

Note: Dans les citations qui vont suivre c’est nous qui soulignons.

Bonjour,

Pourquoi l’Univers jeune pose-t-il de graves problèmes aux cosmologistes

Première citation :

 » « D’une manière ou d’une autre, l’Univers a réussi à former des galaxies « plus vite et plus tôt que ce que nous pensions » », a avancé lors d’une conférence de presse jeudi Tommaso Treu, professeur d’astronomie à l’université UCLA. »

Deuxième citation :

 » « Une luminosité exceptionnelle »

« « C’est une surprise qu’il y en ait autant [des galaxies] qui se soient formées si tôt », a commenté Jeyhan Kartaltepe. Outre leur nombre, une chose a « stupéfié » les scientifiques : « leur grande luminosité » .

« On en tire immédiatement la conclusion qu’elles sont « massives », et cela soulève « une véritable énigme » : comment ont-elles pu former autant d’étoiles « en si peu de temps ? » », a résumé Garth Illingworth, de l’université de Californie à Santa Cruz. »

Troisième citation :

« Pour pouvoir le faire, « ces galaxies devraient avoir commencé à se former « peut-être » seulement « 100″ millions d’années après le Big Bang », a-t-il expliqué. « « Personne n’aurait cru que les âges sombres se seraient terminés si tôt » ». »

Quatrième citation :

 » « Notre équipe a été « frappée » d’être capable de mesurer la « forme de ces premières galaxies », a expliqué Erica Nelson, de l’Université du Colorado, citée dans un communiqué de la Nasa. « « Leurs disques tranquilles, ordonnés, _remettent en question_ notre compréhension de comment les premières galaxies se sont formées, dans un jeune Univers chaotique. » »  »

Pourquoi les cosmologistes sont-ils « frappés », « surpris par de telles galaxies du « bout du monde » à « 350″ millions d’années seulement après le Big Bang ?…et peut-être que « demain » nous verrons des galaxies à seulement encore bien moins que « 100″ millions d’années après la naissance de l’Univers ?…et pourquoi pas voir aussi des galaxies « collées » au Big Bang…

La réponse est toute simple :

《 Pour qu’une galaxie puisse se mettre en place il faut une durée de formation « supérieure à 1000″ millions d’années (cette durée correspond à « 1 milliard d’années » )…or nous voici avec une galaxie « record » de seulement « 350″ millions d’années après le Big. En d’autres mots cette galaxie (et bien d’autres) ne devrait pas exister là où elle se trouve si proche du BigBang). Mais voilà cette galaxie existe belle et bien malgré cette situation paradoxale. Comment résoudre cette situation paradoxale ?

La solution ou les solutions selon les équations du NBBF [2]

Pour notre modèle d’Univers du NBBF la solution est extrêmement simple. La voici:

《Il faut « vieillir » l’âge de notre Univers ! De 13,77 milliards il faudra passer à un âge « minimal » de « 220″ milliards d’années à partir du Big Bang! 》

Les prédictions du NBBF fonctionnent à merveille !

Comme vous le savez cela fait quelques 32 ans que nous disons aux cosmologistes standards dominants de « vieillir » l’âge de l’Univers… sinon ils se heurteront de front à de plus en plus de problèmes insurmontables…

En attente des résultats spectroscopiques

Suite à cette galaxie record (et à bien d’autres nombreuses galaxies situées dans les premiers « 1000″ millions d’années après le Big Bang) ils nous reste à attendre les « résultats spectroscopiques » officiels du 2 ème cycle de calculs…

Petite conclusion

Selon les prévisions des équations du NBBF il est de plus en plus évident que la cosmologie standard dominante ne sortira pas « indemne » car d’autres observations astrophysiques sont faites en dehors du JW. Ces autres observations du ciel faites en dehors du JW elles sont de plus en plus « brûlantes » pour la cosmologie standard dominante…

Affaire à suivre…

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

RÉFÉRENCES

[1]

[2] Mario Cosentino : En ce qui concerne la ou les solutions proposées par les équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) voir notre « Info-Brûlante » No…

…….

[3]

[4]

La « devise » formelle des équations du modèle d’Univers du NBBF est:

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

 

 

Mario Cosentino : Les « 8 paradigmes cosmologistes » du NBBF et l’ « erreur » des cosmologistes standards dominants…mais en quoi consiste cette « erreur » et de son unique solution ? 17 novembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 20:14

Mario Cosentino

Attention cette « Info-Brûlante » n’est pas terminée.Merci beaucoup pour votre aimable compréhension.

« INFO-BRÛLANTE » No 17112022 en date du 17 Novembre 2022 (remis à jour le 21 Novembre 2022).

LES « 8 PARADIGMES COSMOLOGIQUES » DU MODÈLE D’UNIVERS DU NEW-BIG-BANG-FRACTAL (NBBF)

Bonsoir,

Les cosmologistes standards dominants se trouvent être dans le _noir_ à « 95% »

Dans ce contexte cosmologique actuel nous avons vu que les cosmologistes standards « admettent » leur « erreur dans les données » astrophysiques. Ces « données » concernent notre Univers à très grande échelle.

Dans ce contexte cosmologique « noir » les cosmologistes standards dominants se trouvent dans le noir à hauteur de « 95% » ce qui n’est pas rien et de ce fait cela est grave pour une meilleure connaissance de notre Univers.

Dans ce contexte cosmologique « sombre » nous allons proposer les « 8 paradigmes cosmologistes » du NBBF aux cosmologistes standards dominants.

Les voici:

(1) « 1 Big Bang » qui a donné naissance à 2 Univers. Le premier Univers (celui dans lequel nous sommes) fait de « matière ». Le second Univers fait d’ « antimatière ».

(2) À partir d’un Big Bang hyper chaud notre Univers « a commencé à s’expandre » .

(3) Cette expansion n’a duré que « 18 milliards d’années » à partir du Big Bang correspondant à sa naissance. Après ces 18 milliards d’années notre Univers ARRÊTE son expansion pour devenir STATIQUE. Actuellement, l’Univers est statique depuis, au moins, quelques « 202″ milliards d’années.

(4) Son « énergie du vide quantique » ( à hauteur de 50 % de la masse totale de l’Univers) est rempli d’ « électrons virtuels » qui apparaissent et disparaissent » très rapidement. Cette « énergie du vide quantique » est comparable à la  » « mer de Dirac » (Prix Nobel de Physique). Notez que nous sommes « tous plongés » dans cette « mer de Dirac ». Dans cette « mer de Dirac » les « électrons ils dansent ». Cette « danse électronique » est observée par l’ « Effet Casimir » (voir sur Internet). Donc, le « vide classique » (que nous définissons comme l’absence de tout) n’existe pas). Par contre, le vide quantique lui il existe bel et bien !

(5) La « matière noire » est un constituant de l’Univers à hauteur de « 45% » de la masse totaledel’Univers. Dans le cadre du modèle d’Univers du NBBF la matière noire est de l’hélium superfluide à la très basse température de – 270 oC.

(6) Notre Univers est « fractal » (voir sur Internet). Sa dimension fractale Df = 2,73. Cette valeur fractale est proche de celle qui a été proposée par Hubble en 1936 qui est de Df = 2,6. Grâce à ce « 6 ème paradigme cosmologiste » du NBBF nous encourageons les chercheurs à continuer de poursuivre leus recherches afin de savoir si notre Univers est bien fractal ou non…
Notez que c’est la valeur de la dimension fractale Df =2,7 qui participe à ce que l’Univers « arrête » son expansion. Cette hypothèse de marquer un « arrêt » est scientifiquement plausible car elle repose sur des expérimences réalisées à l’ École Polytechnique de Paris.

(7) Notre Univers « tourne » sur lui même tout comme la Terre. De ce fait l’Univers à un « sens » ou une « orientation » dans l’espace. Cette orientation se traduit par « un axe de rotation ». Cette rotation de l’Univers est indispensable pour que le Cosmos puisse rester en équilibre mécanique pour l’éternité.

(8) Notre Univers, tout comme notre corps humain, il a une « température intrinsèque » qui est de quelques -270 oC. Cette température est la température du vide quantique (voir le « paradigme cosmologique » No 4. Les équations du NBBF nous montrent que cette température de l’Univers est une température qui ne variera jamais dans le temps et l’espace. C’est une valeur immuable. En physique lorsqu’on a affaire à une valeur immuable ou constante on dit que cette valeur est « indépendante du temps ».

Ainsi, avec ce « 8 ème paradigme cosmologique » la « devise » formelle des équations du NBBF est :

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

selon le 2 ème principe de la thermodynamique…

Petite conclusion

À la recherche de l’ « unique solution » qui devra résoudre l’ « erreur » fondamentale des cosmologistes standards dominants.

Suite à la présentation sommaire des « 8 paradigmes cosmologistes » du NBBF quel est l’ « unique », quel est le « seul » paradigme cosmologique » qui devra résoudre l’ « erreur » de base qui a conduit les cosmologistes standards dominants à une véritable impasse cosmologique ?

Nous répondrons à cette très importante question dans une autre « Info-Brûlante »…

À bientôt…

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

RÉFÉRENCES

[1]

[2]

[3]

[4]

La « devise » formelle des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) est:

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS » …en accord avec le 2 ème principe de la thermodynamique.

 

12345...49
 
 

Actua_Econmetrics, Noureddi... |
HUBERT AMANI LE CHERCHEUR |
L'environnemnt |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | dfabejay
| titimaquette
| scmathspc