nouvelle cosmologie de mario cosentino

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Mario Cosentino : JAMES WEBB, SPITZER IRAC : ATTENTION 39 COSMOLOGISTES LANCENT UN APPEL POUR UNE NÉCESSITÉ « DE TOUTE URGENCE »…

Mario Cosentino : JAMES WEBB, SPITZER IRAC : ATTENTION 39 COSMOLOGISTES LANCENT UN APPEL POUR UNE NÉCESSITÉ « DE TOUTE URGENCE »… 12 septembre, 2022

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 6:46

Mario Cosentino

« INFO-BRÛLANTE » No 12092022 en date du 12 septembre 2022

Lien référencé en [1]:

https://arxiv.org/abs/2209.04092

Notre titre:

Mario Cosentino:JAMES WEBB,SPITZER IRAC: 39 COSMOLOGISTES LANCENT UN APPEL POUR UNE « NÉCESSITÉ DE TOUTE URGENCE ».

Bonjour,

UNE CITATION DE « TOUTE URGENCE » POUR DES DÉCALAGES VERS LE ROUGE SPECTROSCOPIQUES [1]:

《 Des identifications spectroscopiques de tels objets sont « nécessaires de toute urgence » . 》[1]. Fin de citation. C’est moi qui souligne.

POURQUOI CET APPEL POUR UNE NÉCESSITÉ « DE TOUTE URGENCE » ?

Un des problèmes c’est que ces cosmologistes trouvent de « vieilles » galaxies dans un Univers de plus en plus « jeune » …

La question qui devient pertinente est donc celle-ci :

« Un Univers de plus en plus « jeune » comment peut-il former des galaxies de plus en plus « vieilles » ?

LA SOLUTION SELON LES ÉQUATIONS DE NOTRE MODÈLE D’UNIVERS DU NEW-BIG-BANG-FRACTAL (NBBF) : UN UNIVERS D’UN AGE MINIMAL DE 220 MILLIARDS D’ANNÉES…

Selon le modèle d’Univers du NBBF il faut vieillir notre Univers : passer d’un âge de 13,77 milliards d’années à un âge minimal de 220 milliards d’années… En faisant ainsi, non seulement on résoud ce problème de vieilles galaxies dans un Univers de plus en plus jeune mais, en plus on résoud bien d’autres problèmes observationnelles astrophysiques…

Nous sommes parfaitement conscient que vieillir ainsi l’Univers est une chose horrible pour les cosmologistes théoriciens standards…mais de plus en plus d’observations astrophysiques tendent à aller vers un Univers bien plus âgé que les quelques 13,77 milliards d’années…

Ainsi, l’hypothèse scientifique proposée par les équations du modèle d’Univers du NBBF mérite toute notre attention, toute notre réflexion. Pourquoi une telle réflexion ? Parce que, encore une fois, c’est la compréhension de notre Univers qui risque d’etre compromise, fragilisée 0par un modèle d’Univers standard de plus en plus douteux devant les observations astrophysiques les plus actuelles…

En effet, le modèle cosmologique standard Lamda-CDM à trop d’inconnus à hauteur de 95 % avec

energie noire à hauteur de quelques 70 % toujours d’inconnu ET

matière noire à hauteur de quelques 25 % toujours également d’inconnu.

Or nous savons que sans l’existence de la matière noire l’ « édifice » qu’est la cosmologie standard Lamda-CDM ne pourra pas tenir debout, ne pourra pas survivre…cet « édifice » est-il bâti sur du « roc » ou bien sur du « sable » ? Devant cette question pertinente nous laissons à chacun le soin d’apporter sa propre réponse car là où s’arrête notre responsabilité commence celle des autres…

LES PRÉDICTIONS SCIENTIFIQUES DE NOTRE MODÈLE D’UNIVERS DU NEW-BIG-BANG-FRACTAL (NBBF) ONT LE « VENT EN POUPE » !

Pour d’avantages d’informations sur les prédictions scientifiques de notre modèle d’Univers du NBBF voir nos références [2] et [3].

REMERCIEMENTS

Merci beaucoup de partager tous nos articles et notre série de vidéos sans aucune modération…

Salutations respectueuses.

Mario Cosentino

RÉFÉRENCES

[1] arXiv:2209.04092 (astro-ph)

[Submitted on 9 Sep 2022]

Webb’s PEARLS: Bright 1.5–2.0 micron Dropouts in the Spitzer/IRAC Dark Field

Haojing Yan, Seth H. Cohen, Rogier A. Windhorst, Rolf A. Jansen, Zhiyuan Ma, John F. Beacom, Cheng Cheng, Jia-Sheng Huang, Norman A. Grogin, S. P. Willner, Min Yun, Heidi B. Hammel, Stefanie N. Milam, Christopher J. Conselice, Simon P. Driver, Brenda Frye, Madeline A. Marshall, Anton Koekemoer, Christopher N. A. Willmer, Aaron Robotham, Jordan C. J. D’Silva, Jake Summers, Chenxiaoji Ling, William C. Keel, Jeremy Lim, Kevin Harrington, Leonardo Ferreira, Jose Maria Diego, Nor Pirzkal, Stephen M. Wilkins, Lifan Wang, Nimish P. Hathi, Adi Zitrin, Rachana A. Bhatawdekar, Nathan J. Adams, Lukas J. Furtak, Peter Maksym, Michael J. Rutkowski, Giovanni G. Fazio

[2] Mario Cosentino : Nos 2 livres (publiés en 1993 et en 2001) se trouvent à la MAISON de L’ASTRONOMIE à Paris. En voici le lien :

https://www.maison-astronomie.com/fr/livres-globes/2667-le-new-big-bang-9782845560239.html

[3] Mario Cosentino: Notre vidéo sur des galaxies qui remettent en cause l’âge de notre Univers :

https://youtu.be/rGzChwRct7Q

La « devise » des équations de notre modèle d’Univers du New-Big-Bang-Fractal (NBBF) est:

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »

 

Commenter

 
 

Actua_Econmetrics, Noureddi... |
HUBERT AMANI LE CHERCHEUR |
L'environnemnt |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | dfabejay
| titimaquette
| scmathspc