nouvelle cosmologie de mario cosentino

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > ATTENTION!: L’accélération de l’expansion de l’Univers NON confirmée

ATTENTION!: L’accélération de l’expansion de l’Univers NON confirmée 27 octobre, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 16:43

L’accélération de l’expansion de l’Univers NON confirmée?!… 24 octobre, 2016
Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 8:20
Mario Cosentino le 24 Octobre 2016

Bonjour,

Sommes-nous de ceux qui croient que notre Univers est en expansion accélérée ???…
Sommes-nous bien sûr de nous ???…

La cosmologie standard dominante, dite « LCDM », devient-elle de plus en plus moribonde ???…

Voici un court article qui mérite toute notre attention car tout porte à croire que les croyances fondamentales constituants les fameux « piliers » où repose tout l’édifice de la cosmologie standard dominante sont sur le point de s’écrouler…
Pour nous faire prendre conscience qu’une «RÉVOLUTION » est déjà en marche nous allons parler rapidement en quoi consiste ces « piliers » de la cosmologie standard dominante et qu’est-ce que le proche avenir leur réserve. Selon les nombreuses prévisions d’un modèle d’Univers que j’ai nommé le « New Big-Bang Fractal » (« NBBF ») ainsi que le cumul d’une très longue liste d’observations troublantes (observations qui dérangent car certains n’hésitent pas à les mettre « sous le tapis ») tout porte à croire que ces « piliers » vont bientôt s’écrouler par une profonde remise en cause entraînant ainsi la ruine de l’ « édifice » qu’est la cosmologie standard dominante, édifice âgé maintenant de quelques 80 années d’existence. Les croyances concernant ces «  piliers » sont enseignées dans la plupart des livres et dans la plupart de nos Universités…Or,tout cet enseignement court le risque d’être bouleversé,très prochainement, par des observations nous réclamant de nouveaux paradigmes « RÉVOLUTIONNAIRES »…

QUAND LES « PILIERS » DE LA COSMOLOGIE DOMINANTE COMMENCENT A « CRAQUER »

Selon l’ »expert renommé en théorie des cordes » Erik Verlinde (voir la référence [3]) nous sommes:

« On the brink of a scientific revolution »

qui se traduit par

« Au bord d’une révolution scientifique » (traduction Google)

En effet par cette « RÉVOLUTION » nos conceptions concernant l’ ESPACE, le TEMPS et la GRAVITE risquent de changer de façon RADICALE.
Les nouveaux PARADIGMES de la NOUVELLE COSMOLOGIE DE DEMAIN POURRAIENT ÊTRE LES SUIVANTS:

PARADIGME N°1:LA THÉORIE DE L’INFORMATION »
Notre Univers fonctionnerait avec un « ORDRE SOUS-JACENT » qui nous serait invisible.Cet « espace sous-jacent » utiliserait des « bits » ou des « qubits ». Pour aller à l’essentiel nous sommes de plus en plus de scientifiques pour dire que notre Univers fonctionnerait COMME UN GIGANTESQUE ORDINATEUR…

PARADIGME N°2: LA GRAVITATION DE NEWTON MODIFIÉE PAR LA THÉORIE DE L’INFORMATION

PARADIGME N°3: LA MATIÈRE NOIRE
Nous ne savons toujours pas ce qu’est LA MATIÈRE NOIRE.
Les équations de mon modèle d’Univers du « New Big-Bang Fractal » (« NBBF »)propose comme candidat très sérieux de

l’ HÉLIUM SUPERFLUIDE A UNE TEMPÉRATURE DE 2,18 K…

NOTA BENE: prochainement un article sera publié dans un numéro de la Revue « Espace & Astrophysique » où nous verrons toutes les caractéristiques qui font que cet HÉLIUM là est un candidat très sérieux à la MATIÈRE NOIRE…

PARADIGME N°4:L’APPLICATION DU PRINCIPE HOLOGRAPHIQUE A NOTRE UNIVERS

LES PILIERS DE LA COSMOLOGIE DOMINANTE

Voici, maintenant, les « fragiles piliers » qui soutiennent tout l’ « édifice » où repose les croyances de la cosmologie standard dominante dite aussi « cosmologie de précision ». Si jusqu’à aujourd’hui ces « piliers » sont « lézardés » tout porte à croire que maintenant ils « commencent à craqués » car de plus en plus de chercheurs les « attaquent de toutes parts »…il semble que ce « combat » est engagé, avec une nouvelle force, depuis la parution de l’article de recherche de Subir Sarkar (un éminent cosmologiste et physicien qui dirige le groupe des théoriciens de l’Université d’Oxford) article paru dans la prestigieuse Revue « NATURE » de ce mois d’Octobre 2016. Dans ce « combat », « POUR LA MISE EN ROUTE D’UNE RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE », nous pouvons maintenant ajouter à notre très longue liste de chercheurs Erik Verlinde Expert en théorie des cordes à l’Université d’ Amsterdam ainsi qu’au Delta Institute for Theoretical Physics—voir la référence [3].

1- la MATIÈRE NOIRE : toujours rien en vue. On ne sait donc toujours pas ce qu’est cette « matière noire »…(cette énigme tenace sera approfondie dans notre Revue « Espace & Astrophysique »où un candidat sérieux,à la « MATIÈRE NOIRE » sera proposé).

2- l’ « ÉNERGIE NOIRE » : selon la Revue « Nature » (citée en référence dans cet article) l’ existence de l’ « énergie noire est menacée (voir le « pilier 3) car elle est considérée comme le « moteur » qui « accélère » l’expansion de l’Univers.Là aussi nous vous donnerons d’avantage de précisions sur ce qui pourrait-être cette « ÉNERGIE NOIRE » dans notre numéro de la Revue « Espace & Astrophysique ».

3- l’ « ACCÉLÉRATION de l’expansion de l’Univers : l’étude publiée dans la prestigieuse Revue « Nature » ne confirme pas cette croyance en une « accélération » de l’expansion de l’Univers…donc par voie de conséquence l’idée d’une « énergie noire » est également remise sérieusement en cause.

ATTENTION A LA VALEUR STATISTIQUE DU « SIGMA = 3″

En effet, cette étude nous donne un « SIGMA = 3″ alors que la valeur allant vers une confirmation d’une ACCÉLÉRATION de l’expansion de l’Univers aurait dû être « SIGMA = 5″. Ainsi,nous comprenons que lorsque nous parlons de la signification d’une découverte,en astrophysique (où ailleurs)il nous faut, pour « SIGMA »,cette valeur de « 5″ pour dire qu’il y a bien une « ACCÉLÉRATION » de l’expansion de l’Univers. Or, pour la valeur du « SIGMA » nous avons vu que nous avons la valeur de « 3″ au lieu de la valeur significative de « 5″. En ce qui concerne la valeur de ce « SIGMA » nous avons un précédent(de décembre 2015) qui nous rappelle le fiasco de l’annonce d’une « nouvelle particule de 750 GeV ». Cette « nouvelle particule » avait un « SIGMA » de 3,9 et 3,4 (valeur inférieure à « SIGMA = 5″. Puis en août 2016 le LHC nous annonce que finalement la valeur du « SIGMA est inférieure à « 1″…en somme cette « nouvelle particule » n’existe pas!…ce précédent scientifique nous aide à prendre conscience que la même chose pourrait très arriver à la croyance en une « ACCÉLÉRATION » de la dilatation de l’espace…(pour plus de détails voir la référence concernant l’article de Jacqueline Charpentier en fin de ce dossier…

4- « L’AGE DE NOTRE UNIVERS REMIS EN QUESTION » (voir mon article de fond publié dans la Revue « Espace & Astrophysique N° 14, Juillet 2016) : si le modèle d’Univers de la cosmologie standard dominante on le prive de l’indispensable « matière noire » et de l’ « énergie noire » quelles seraient les conséquences d’une telle privation ???…réponse : l’ « AGE DE NOTRE UNIVERS SERAIT SÉRIEUSEMENT REMIS EN CAUSE…que deviendrait l’âge de 13,8 milliards d’années que lui donne actuellement le modèle de la « cosmologie de précision »???…

5- LA TEMPÉRATURE DE NOTRE UNIVERS A 2,725 K : elle possède une autre interprétation…

6- LES DÉCALAGES SPECTRAUX « Z » VERS LE ROUGE : ils ont une autre interprétation ne faisant appel à aucune expansion de l’Univers.

L’ACCÉLÉRATION DE L’EXPANSION DE L’UNIVERS NON CONFIRMÉE—-UNE VÉRITABLE RÉVOLUTION ?!…

Eh bien voici une nouvelle qui, normalement, devra très bientôt faire la UNE des médias à l’échelle planétaire car elle secoue la croyance très répandue en une EXPANSION ACCÉLÉRÉE de notre Univers.
Cette croyance dominante, générale, en une EXPANSION ACCÉLÉRÉE de l’Univers remonte en 1998.
Pour cette croyance,en une expansion accélérée de l’Univers il y a eu … un Prix Nobel en 2011 pour 3 cosmologistes ! —voir la référence ci-dessous :

« Accélération de l’expansion de l’Univers
Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
L’accélération de l’expansion de l’Univers est le nom donné au phénomène qui voit la vitesse de récession des galaxies par rapport à la Voie lactée augmenter au cours du temps. Ce phénomène a été mis en évidence en 1998 par deux équipes internationales, le Supernova Cosmology Project, mené par Saul Perlmutter[1], et le High-Z supernovae search team, mené par Adam Riess[2], ce qui leur vaudra l’obtention du prix Nobel de physique en 2011[3]. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Acc%C3%A9l%C3%A9ration_de_l%27expansion_de_l%27Univers

Nous comprenons que pour ces cosmologistes, et pour les cosmologistes en général, cette nouvelle c’est une TRÈS MAUVAISE NOUVELLE car elle discrédite quelques 18 ans de dur travail de recherche acharnée…
Cette étude qui ne confirme pas une accélération de l’expansion de notre Univers repose sur l’observation de quelques 740 « étoiles » dites supernovas de type SN1a (voir la référence ci dessous) :

http://www.ago.ulg.ac.be/PeM/News/index_f.php#N2016102204

Nous lisons :

« Expansion de l’Univers (22/10/2016)
L’analyse d’un vaste échantillon de supernovas de type Ia ne confirme pas l’idée d’une accélération de l’expansion de l’Univers ni, par conséquent, l’existence d’une énergie noire. « 

http://www.ox.ac.uk/news/science-blog/universe-expanding-accelerating-rate-%E2%80%93-

 or-it

http://www.nature.com/articles/srep35596

http://www.space.com/34503-universe-expansion-accelerating-dark-energy.html

http://www.nature.com/articles/srep35596

Cette étude basée sur l’observation de 740 supernovas de type SN1a confirme, une fois de plus, une des prévision de mon modèle d’Univers du « NBBF ».
En effet, cette observation d’un Univers où son expansion accélérée n’est pas confirmée va tout à fait dans le sens des prévisions du modèle d’Univers qu’est le « New Big-Bang Fractal » (« NBBF »).
A ce sujet voir les dates de mes 2 livres (tome 1, 1993 et tome 2, 2001, pages 113-114 ainsi que les numéros de la Revue ESPACE & ASTROPHYSIQUE où ont été publiés de nombreux articles de fonds où il est souvent rappeler que l’utilisation des supernovæ SN1a prises comme « chandelles standards » est très douteuse, très dangereuses car elles nous font courir le risque de nous faire prendre des « vessies » pour des « lanternes »…
Donc, l’étude parue dans « Nature » ne confirmant pas la croyance générale en une accélération de notre Univers à été prévue, anticipée grâce à la publication de mes travaux de recherche théoriques qui remontent à quelques 25 ans en arrière.

Ainsi,cela fait maintenant presque 25 ans que j’attends de pieds fermes le DÉMARRAGE DE CETTE RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE »…

Ainsi, à ma connaissance, grâce à l’anticipation de mes travaux de recherche théoriques je justifie (en toute humilité et modestie) que selon la déontologie scientifique je possède non pas, évidemment, la « primauté observationnelle » mais la « primauté théorique » ou « historique ».

Notez Bien :

mon ouvrage intitulé « Le New Big-Bang » il est inutile de le commander chez votre libraire car il est ÉPUISÉ chez l’Éditeur. Par contre il existe quelques exemplaires en vente directe uniquement à LA MAISON DE L’ASTRONOMIE 33-35 , rue de Rivoli, 75004 Paris, tél. : 01 42 77 99 55. Voir également leur site :

https://www.maison-astronomie.com/astrophysique-cosmologie/2667-le-new-big-bang.html

En voici un petit résumé :

« Notre Univers est-il encore en expansion ? Peut-on résoudre l’énigme de « la matière noire de l’Univers » ? Apporter une nouvelle explication au phénomène de « la fatigue de la lumière » ?
Voici quelques-unes des questions auxquelles le « new big-bang » apporte des réponses inédites. »

LA REVUE « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » (« E&A ») —UNE REVUE OU UNE RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE EST DÉJÀ BIEN EN MARCHE !…
Il est intéressant, important, de signaler que depuis le N°10 (juillet 2015) de la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » en tant que Conseiller scientifique j’ai la charge du dossier :

« RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE !».

Notre Revue est une Revue indépendante où tous les scientifiques ont la parole afin de construire un « AUTRE MODÈLE D’UNIVERS » plus proche des observations.
La seule condition requise pour la soumission d’un article est que vos travaux de recherche respectent bien ce que l’on appelle la « DÉMARCHE SCIENTIFIQUE ». Nous ne publions que de la science « PURE ET DURE »…alors, toutes et tous les scientifiques…à vos crayons !…afin que vos travaux de recherche nous guident dans cette « RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE ». Cette « RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE » devra nous conduire, par ses nouveaux PARADIGMES vers « UN AUTRE UNIVERS » plus proche de la réalité…
Pour toute soumission d’un article merci de l’envoyer à l’adresse e-mail suivante :

mario.cosentino@hotmail.fr

Salutations respectueuses

A bientôt…

Mario Cosentino

Enseignant en Mathématiques & Physique
Formation Universitaire en Astronomie & Astrophysique-cosmologie
Conseiller scientifique pour la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE »
Chargé du dossier: « RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE!»

Suite à la lecture de cette article j’ai reçu un courrier d’un Astrophysicien cosmologiste de très haut niveau,donc ayant une réputation internationale dont j’ai énormément de respect d’autant plus que nous nous sommes rencontrés à 2 fois.
Voici ma réponse à sa lettre:

Bonjour Monsieur…,

Merci pour avoir répondu à mon courrier.

Je comprends la réaction de Adam Riess puisqu’il fait partie des 3 auteurs qui ont reçu le Prix Nobel en 2011.

Vous savez comme moi que la cosmologie standard dominante (« LCDM ») se heurte à des observations de plus en plus dures, observations qui ne cadrent pas avec les modèles théoriques. Ici le problème des SN1a ne constitue qu’un problème parmi une « légion » d’autres problèmes qu’on ne peut pas toujours mettre « sous le tapis ». Selon les prévisions du modèle d’Univers que j’ai nommé le « New Big-Bang Fractal (« NBBF ») ainsi que selon de nombreux indices basés sur de nombreuses observations très dérangeantes le modèle « LCDM » va bientôt se heurter à d’autres types de problèmes encore plus graves. En voici un exemple parmi tant d’autres:

-que diriez-vous de l’observation de gigantesques amas de galaxies se situant dans une tranche d’Univers qui se trouvera à quelques 100 ou 400 millions d’années seulement après le Big-Bang???…en plus ces amas de galaxies auront une morphologie semblable aux titanesques amas de galaxies (dites « murailles de galaxies » ) situés dans notre Univers proche. Or, vous savez que les observations les plus modernes vont déjà dans ce sens là (voir mon blog à « mario cosentino » puis aller dans « nouvelle cosmologie »)…Notons que depuis quelque temps on observe même des galaxies de plus en plus proches du Big-Bang qui ressemblent à nos galaxies voisines…question:

-où et comment l’Univers prend-t-il le « crédit du temps » pour mettre en place de telles gigantesques amas de galaxies???…
-où est l’évolution physique et historique de notre Univers si notre Univers très lointain ressemble à notre Univers proche???…

Nous savons aussi que pour de plus en plus de chercheurs il y a quelque chose de grave qui « cloche » dans le modèle cosmologique dominant qu’est le LCDM…

Toujours selon les prévision du « NBBF » cette « chose qui cloche », qui bloque tout le système d’engrenage c’est de croire que notre Univers EST ENCORE EN EXPANSION…accélérée ou pas…

Sur la base de mon expérience personnelle, sur la base des prévision du « NBBF » et sur la base des techniques d’observations de « demain » tout me porte à croire à une très forte probabilité m’indiquant que la cosmologie LCDM ne passera pas l’année 2017 sans se heurter de front à des observations encore plus dures. Là il faudra revoir à la hausse l’âge de l’Univers donné par le modèle de la cosmologie dite « cosmologie de précision » (voir mon article de fond parue dans la Revue « Espace & Astrophysique » N°14, Juillet 2016).
Bien évidemment, ces nouvelles observations très pertinentes nous indiquerons les nouveaux changements qui méritent d’être adoptés si nous voulons en finir avec toutes ces impasses comparables au système de l’Univers de Claude Ptolémée (dans son système il s’est autorisé à mettre hypothèses sur hypothèses et encore sur des hypothèses pour sauver à tout prix son modèle d’Univers) qui finalement, par son autorité à fait perdre à l’astronomie quelques 1800 ans! [petite "coquille": environ 1300 ans au lieu de 1800 ans].
Je reste convaincu que cette façon de faire de mettre des hypothèses sur des hypothèses il y a, tout de même, des limites qu’on jour prochain on ne pourra plus franchir…c’est comme l’huile dans l’eau! Nous savons que cette dernière remonte toujours à la surface bien visible de tout le monde…
Ainsi, les nouveaux paradigmes de « demain » nous permettrons de bâtir un nouveau modèle d’Univers nous montrant qu’il existe une « autre cosmologie »…un « autre Univers » qui sera bien plus proche de la réalité…

Merci beaucoup de votre aimable attention ainsi que de votre aimable compréhension.

Bien évidemment je reste toujours ouvert à tout dialogue d’autant plus que j’ai toujours un réel plaisir à échanger avec vous notre savoir ainsi que nos expériences en cosmologie.

Bien cordialement

Mario Cosentino
Fin de ma lettre.

A ce jour, je n’ai toujours aucune réponse aux questions que je lui pose dans mon courrier. Par contre vous avez ma promesse que s’il vient à répondre à mes différentes questions je ne manquerai pas, chères lectrices et chers lecteurs, de vous tenir informés dans ce blog…

RÉFÉRENCES COMPLÉMENTAIRES

[1]« Remise en doute de l’existence de l’accélération de l’expansion cosmique »

http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2016/10/remise-en-doute-de-lexistence-de.html#more

[2]« L’ACCÉLÉRATION DE L’EXPANSION DE L’UNIVERS MISE EN DOUTE PAR UNE ÉTUDE » (Publié par: Jacqueline Charpentier Date :24 Octobre 2016

https://actualite.housseniawriting.com/science/2016/10/24/lacceleration-de-lexpansion-de-lunivers-mise-en-doute-par-une-etude/18758/

[3]http://www.ago.ulg.ac.be/PeM/News/index_f.php#N2016111301
Folklore spatial (13/11/2016)
« Une nouvelle théorie de la gravité explique tout. »

http://phys.org/news/2016-11-theory-gravity-dark.html

 

Commenter

 
 

Actua_Econmetrics, Noureddi... |
HUBERT AMANI LE CHERCHEUR |
L'environnemnt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dfabejay
| titimaquette
| scmathspc