nouvelle cosmologie de mario cosentino

Bienvenue sur mon blog

 

LE « NBBF » ET LES FUTURES OBSERVATIONS ASTROPHYSIQUES… 15 mai, 2015

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 9:52

Mario Cosentino le Vendredi 15 Mai 2015

LE « NBBF » ET LES FUTURES OBSERVATIONS ASTROPHYSIQUES… 15 mai, 2015
Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 8:01 Modifier

Bonjour à toutes et à tous,

LE « NBBF » ET LES FUTURES OBSERVATIONS ASTROPHYSIQUES…

Certes, les observations astrophysiques futures vont améliorer considérablement la connaissance et la compréhension actuelle que nous avons de notre Univers !

Mais, selon les prévisions basées sur les équations du modèle cosmologique du « NBBF » cette « amélioration » aura un PRIX…
En effet, selon le « NBBF » cette « amélioration » devra nous conduire à constater (bien évidemment par les futures observations astrophysiques) AU MOINS 5 OBSERVATIONS FONDAMENTALES (qui appartiennent aux prévisions du « NBBF ») :

PREMIERE OBSERVATION

1—> que notre Univers est bien plus âgé que les quelques 13,8 milliards d’années (âge minimal du Cosmos de l’ordre de 180 milliards d’années — voir les articles publiés dans ce blog).
Il est très intéressant de faire remarquer que cette simple hypothèse d’un Univers qui serait bien plus âgé que 13,8 milliards d’années semble résoudre de très nombreux problèmes et paradoxes non résolus dans le cadre du modèle standard cosmologique expansionniste…

DEUXIEME OBSERVATION

2—> que notre Univers ne peut pas être en expansion. Selon les équations du « NBBF » l’ « espace-temps » a été en dilatation ou en « expansion quantifiée » pendant 18 milliards d’années. Après cette phase d’expansion, par « sauts quantifiés », l’Univers fut entré dans une seconde phase où son « espace-temps fut devenu GLOBALEMENT STATIQUE car il fut devenu entièrement FRACTAL. D’ailleurs c’est sa « géométrie fractale » qui a été la cause de l’ ARRET de son « expansion quantifiée ». Cette dernière hypothèse n’est pas gratuite car, son extrapolation à notre Univers, elle repose sur des expériences qui ont été faites à l’ École Polytechnique (France).
Précisons qu’un Univers ayant un « espace-temps globalement statique » n’interdit pas du tout que les galaxies conservent leur mouvement propre.

TROISIEME OBSERVATION

3—> que notre Cosmos « quantique » ET ayant une géométrie « fractale » possède un AXE DE ROTATION. Donc notre Univers il tourne. Cette rotation de l’Univers, quoique très faible, est INDISPENSABLE pour maintenir en équilibre un « espace-temps » GLOBALEMENT STATIQUE pour l’éternité…

Donc l’allusion au «DANGER», faite dans mon dernier article, concerne le «DANGER» que constitue les observations d’objets célestes de plus en plus proches du Big-Bang. Ces astres de plus en plus lointains constituent, selon les prévisions du « NBBF », une « DANGEREUSE MENACE » qui plane au-dessus du modèle d’Univers dominant expansionniste. Or, il semble de plus en plus évident que ce modèle cosmologique (où on fait l’hypothèse que l’Univers est en expansion) s’approche très dangereusement du Big-Bang…

Cette approche est potentiellement très dangereuse » car elle concerne l’observation d’objets célestes qui, selon les prévisions du « NBBF », se situeront trop près du Big-Bang. Avec ce type d’observations notre « DANGER » potentiel majeur sera toujour le même:

« DANGER »: plus les astres observés seront de plus en plus proches du Big-Bang plus le « crédit du temps » se fera, lui aussi, de plus en plus court jusqu’au point il ne sera plus possible « matériellement » de mettre en place de tels astres . Nous comprenons que sans un « crédit du temps » d’une durée raisonnable le Cosmos ne pourra pas achever la construction d’une magnifique galaxie bien « mature » ou d’un amas de galaxies du « bout du monde »…

N.B.: afin d’aller dans le sens de cette « approche » potentiellement « dangereuse » d’observation d’astres du « bout du monde » voir prochainement, dans mon blog, le nouvel article concernant la découverte d’un:

« Quasar quadruple (15/05/2015)
Découverte du premier quadruplet de quasars. Le groupe se trouve dans l’Univers jeune, dans un énorme nuage d’hydrogène, et témoigne probablement de la formation d’un amas de galaxies. »

https://www.sciencenews.org/article/first-quasar-quartet-discovered?tgt=nr

Ce « quasar quadruple à un « z » d’une valeur d’environ de 2. Avec une telle valeur de « z » cet ensemble de quasars se place dans le temps à quelques 3 milliards d’années après le Big-Bang. La question est donc celle-ci:

QUESTION:avec un « crédit du temps » de 3 milliards d’années notre Cosmos a-t-il le temps de mettre en place ce « quasar quadruple » situé dans une nébuleuse géante…Or, il faut du temps pour mettre en place une nébuleuse géante avec en plus un « quasar quadruple »…quasars qui pourraient, à leur tour, peut-être avoir chacun un « trou noir »…

Maintenant cette observation entraîne un « DANGER » potentiel.
Lequel?
Là où il y a un « DANGER » potentiel ou un « PROBLEME »(pour le modèle standard cosmologiques) c’est que ce « quasar quadruple » est en CONFLIT AVEC DES SIMULATIONS COSMOLOGIQUES …

(…) « which is in conflict with current cosmological simulations. » [1]

QUATRIEME OBSERVATION

4—> que la « masse sombre » est de l’ »hélium superfluide » à très basse température (à 2,18K). Danc la masse de chaque « particule » de « matière sombre » (« MS ») est de « MS » = 3,7 GeV. A ce jour cette valeur théorique est plausible car elle est souvent comprise (tant au niveau des autres théories qu’au niveau expérimental) dans une « fourchette » qui va de 1 à 5 GeV…

CINQUIEME OBSERVATION

5—> que la température de notre Univers à 2,725 K est une propriété INTRINSEQUE (qui appartient à notre Univers) du vide quantique intergalactique. Selon les équations du « NBBF » cette température, indépendante du temps, appartient (pour l’éternité) à la nature propre de l’Univers. La valeur de cette température peut se traduire par la relation suivante:

2,725K = CONSTANTE DANS LE TEMPS.

Par voie de conséquence, selon cette hypothèse, pour notre Cosmos la devise est bien la suivante:

« PAS DE MORT THERMIQUE POUR NOTRE UNIVERS »…

Respectueusement

N.B.:merci de bien suivre, dans ce blog, les dernières observations et découvertes astrophysiques qui consolident les prévisions du « NBBF ». Depuis peu il semble que ce type d’observations et de découvertes vont de plus en vite…

[1] Quasar quartet embedded in giant nebula reveals rare massive structure in distant universe

http://www.sciencemag.org/content/348/6236/779

 

2 Commentaires

  1.  
    Camille Mouroux
    Camille Mouroux écrit:

    Ouf! Je viens de decouvrir votre blog après parcours du n°10 de Espace & Astrophysique.Je me sens moins ridicule de ne pas adherer a l hypothèse de l univers en expansion. J’ai proposé une interprétation du redshif surle blog bignangtest.wordpress.com et je déplore l absence fe commentaires critiques. Me ferez vous l honneur de le lire? 0

  2.  
    mario cosentino
    mario cosentino écrit:

    Mario Cosentino à Camille Mouroux

    Bonjour,

    C’est avec un très grand plaisir que je lirai votre proposition d’une interprétation du décalage spectral vers le rouge «Z »…

    Dans l’attente du plaisir de vous lire…

    Bien cordialement

    Mario Cosentino

    Conseiller scientifique pour la Revue «Espace & Astrophysique»
    Chargé de coordonner le dossier «REVOLUTION EN COSMOLOGIE!»

Commenter

 
 

Actua_Econmetrics, Noureddi... |
HUBERT AMANI LE CHERCHEUR |
L'environnemnt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dfabejay
| titimaquette
| scmathspc