nouvelle cosmologie de mario cosentino

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > « COLD SPOT »:des conséquences sur le modele cosmologique standard expansionniste?

« COLD SPOT »:des conséquences sur le modele cosmologique standard expansionniste? 24 avril, 2015

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 18:07

Mario Cosentino le 24 Avril 2015

« COLD SPOT » : DES CONSEQUENCES SUR LE MODELE COSMOLOGIQUE STANDARD EXPANSIONNISTE?

Si cette « titanesque » structure venait à âtre confirmée de façon définitive quelles seraient les conséquences pour le modèle cosmologique standard expansionniste ?…

Avant de répondre à cette questions voyons ce que dit la récente actualité…

http://www.ago.ulg.ac.be/PeM/News/index_f.php#N2015042101

« Désert froid (21/04/2015)
Le « Cold Spot », une zone froide décelée en 2004 dans les observations du fond cosmique micro-onde pourrait être dû au « supervoid », une région anormalement vide s’étendant sur près de deux milliards d’années-lumière. »

http://www.ras.org.uk/news-and-press/2616-cold-spot-suggests-largest-structure-in-

 universe-a-supervoid-1-3-billion-light-years-across

« La plus grande structure de l’univers vient d’être découverte… c’est un vide géant »

http://www.slate.fr/story/100639/plus-grande-structure-univers-supervide

« Cold Spot suggests largest structure in Universe: a supervoid 1.3 billion light years across »
Last Updated on Tuesday, 21 April 2015 14:25
Published on Monday, 20 April 2015 08:57

Astronomers may have found « the largest individual structure ever identified by humanity », according to Dr István Szapudi of the University of Hawaii at Manoa. Dr Szapudi and his team report their findings in the journal Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

http://www.ras.org.uk/news-and-press/2616-cold-spot-suggests-largest-structure-in-universe-a-supervoid-1-3-billion-light-years-across

DES CONSEQUENCES GRAVES POUR LE MODELE COSMOLOGIQUE STANDARD DOMINANT?

Maintenant répondons à la question posée au début de cet article…

Dans l’hypothèse d’une confirmation définitive d’une telle « titanesque » structure a de nombreuses conséquences graves pour le modèle cosmologique standard expansionniste.

Nous allons voir une liste, non exhaustive, de problèmes graves qui risquent de signer la ruine du modèle d’Univers dominant expansionniste.

Avec une telle « SUPER» STRUCTURE (dans l’hypothèse d’une confirmation définitive) voici le

PROBLEME N°1

1—> notre Univers n’est plus « HOMOGENE » mais « INHOMOGENE »  . Or, nous savons que dans un Univers « INHOMOGENE » il n’est plus possible d’utiliser la Relativité Générale (RG) pour une description générale de la dynamique du Cosmos.
Pour un Astrophysicien ne plus pouvoir utiliser les équations de la RG, pour comprendre l’Univers, c’est comme priver un Chirurgien de ses meilleurs outils de travail.

La mesure de la dimension de cette « gigantesque » structure de l’Univers est estimé à environ 1,8 milliards d’années -lumière (pour faciliter les calculs nous prendrons cette dimension égale à 2 milliards d’années-lumière que nous symbolisons par la lettre « d »). Donc « d » = 2 milliards d’années-lumière.

Pour prendre conscience que cette dimension « d » (de ce « presque vide » géant) semble être une sorte de « gros trou » dans un Univers supposé être HOMOGENE il est intéressant de comparer cette dimension de « d » avec une autre dimension « D » qui est la dimension de l’Univers observable. Selon la cosmologie standard cette dimension « D » du Cosmos est d’environ 80 milliards d’années-lumière. Donc « D » = 80 milliards d’années-lumière.

Ce rapport entre « d » et « D » s’écrit

d / D = 2 / 80 = 1 / 40

Ce rapport signifie que sur une règle graduée d’une longueur de 40 cm notre « presque vide » mesure 1cm…

Dans l’hypothèse d’un Univers « INHOMOGEME » notre Galaxie pourrait se situer dans une sorte de « bulle » parmi d’autres « bulles » plus au moins grandes les unes par rapport aux autres…

Voici ce que nous lisons dans CIEL & ESPACE N° 540, Mai 2015 page 43 :

« Parmi les trois pistes que vous suivez pour tenter de résoudre le mystère de l’énergie sombre, il y a la possibilité que l’Univers ne soit pas HOMOGENE et ISOTROPE. Qu’est-ce que cela signifie ?

[réponse de Yannick Mellier (Y.M.)]

Y.M. : Que nous pourrions être dans une région de l’Univers différente des autres. Par exemple, une sorte de BULLE de VIDE, à l’échelle des quelques amas de galaxies qui nous entourent. L’Univers ne serait donc pas le même partout. Cela pourrait FAUSSER nos observations du REDSHIFT des galaxies plus lointaines, donc notre MESURE de l’ EXPANSION. »—C’est moi qui souligne.

Profitons de ce commentaire pour passer au

PROBLEME N°2

2—> une MESURE FAUSSE des REDSHIFT entraîne une MESURE FAUSSE de l’ EXPANSION de l’Univers. Vu sous c’est angle là la croyance générale en une l’ EXPANSION de l’Univers pourrait bien être, finalement, qu’une ILLUSION car elle reposerait sur une FAUSSE interprétation des décalages spectraux « z » vers le rouge…voir les nombreux articles déjà publiés dans ce blog…
Que l’ EXPANSION de l’Univers puisse être une ILLUSION c’est ce que prédisent les équations du « NBBF » (voir mes 2 tomes ainsi que les articles dans ce blog).

PROBLEME N°3

3—> dans l’hypothèse d’une « FAUSSE EXPANSION » de l’Univers cela pourrait expliquer pourquoi il existe des SN1a différentes…à ce sujet voir, par exemple l’article dont voici la référence :

« Theoretical Clues to the Ultraviolet Diversity of Type Ia Supernovae »
Authors: Peter J. Brown, E. Baron, Peter Milne, Peter W. A. Roming, Lifan Wang
(Submitted on 20 Apr 2015)

http://arxiv.org/abs/1504.05237

Voici ce que nous lisons dans cette référence :

« The effect of metallicity on the observed light of Type Ia supernovae (SNe Ia) could lead to systematic errors as the absolute magnitudes of local and distant SNe Ia are compared to measure luminosity distances and determine cosmological parameters. »

Pour plus de détails voir l’article :

[PDF] 
arXiv:1504.05237v1 [astro-ph.SR] 20 Apr 2015
arxiv.org/pdf/1504.05237

En cache
2 days ago … arXiv:1504.05237v1 [astro-ph.SR] 20 Apr 2015. Draft version April 22, 2015.
Preprint typeset using LATEX style emulateapj v. 5/2/11.

Voir aussi la référence :

http://www.ago.ulg.ac.be/PeM/News/men_f.php?dmois=0#N1101

« Supernovae (11/04/2015)

La DIVERSITE des supernovae de type Ia se confirme une fois de plus (cf news des 29/1 et 27/3/2015). Leur utilisation comme étalons de luminosité pour mesurer les distances cosmiques et estimer l’accélération de l’expansion de l’Univers demande la PLUS GRANDE PRUDENCE. » —C’est moi qui souligne.

http://uanews.org/story/accelerating-universe-not-so-fast

Dans cette dernière référence nous lisons le commentaire suivant très intéressant :

« A UA-led team of astronomers found that the type of supernovae commonly used to measure distances in the universe fall into distinct populations not recognized before. The findings have implications for our understanding of how fast the universe has been expanding since the Big Bang. » (fin de citation).

Si les SN1a ne peuvent plus êtres utilisées comme « chandelles standards » cette problématique FAUSSE les paramètres cosmologiques fondamentaux fournis récemment par la mission PLANCK.
Parmi ces paramètres cosmologiques, qui caractérisent notre Univers, la quantité d’ « énergie sombre », la quantité de la « matière sombre » ainsi que la croyance en l’ EXPANSION de l’Univers se trouveraient remisent en cause…

PETITE CONCLUSION

Le cumul de nombreuses observations astronomiques nous montrent des indices très forts que notre Univers ne peut PLUS ETRE en EXPANSION…il l’a été pendant 18 milliards d’années (voir les articles dans ce blog).

Que notre Univers puisse être « INHOMOGENE » maintenant cela semble de plus en plus crédible au regard, également, de nombreux indices très forts reposant sur des observations de plus en plus pertinentes (concernant l’anticipation de cette problématique d’un Univers « INHOMOGENE » voir également dans ce blog ce qui a déjà été publié)…

Dans un article intitulé « DES GALAXIES MYSTERIEUSES » : LA FIN PROCHAINE DE LA DOMINATION DU MODELE D’UNIVERS STANDARD ? » publié dans ce blog en date du 2 Avril 2015 j’ai attiré l’attention que la cosmologie standard se trouve en face de nombreuses difficultés tant théoriques que du coté des observations. Les fondations mêmes de l’édifice qu’est la cosmologie standard expansionniste se trouvent aujourd’hui pilonné, écrasé sous les nouvelles de plus en plus dures…
Ce contexte de plus en plus difficile pour la cosmologie expansionniste dominante nous rapproche-t-il encore d’avantage de l’apparition de l’ « AUBE D’UNE REVOLUTION » ?(pour plus d’informations voir, dans ce blog, l’article intitulé:

« DES GALAXIES MYSTERIEUSES »: LA FIN PROCHAINE DE LA DOMINATION DU MODELE D’UNIVERS STANDARD?…en date du 2 Avril 2015 cité plus haut.

A bientôt…

 

2 Commentaires

  1.  
    alli
    alli écrit:

    en vous lisant depuis déjà quelques temps vous remettez en cause le modèle standard et au vu des explications que vous donnez et des questions que vous posez basées sur les dernières observations qu attendent nos scientifiques pour vous répondre. leur manque t il de l humilité ? ou est ce une histoire de gros sous (manque de courage ou de convictions)……. en tout cas merci a vous car on n est pas enfermé dans une doctrine bien etablie

  2.  
    mario cosentino
    mario cosentino écrit:

    Bonjour « Alli »,

    Merci pour votre commentaire!
    Je laisse à chacun comment faut-il interpréter ce « silence tombal », de « nos scientifiques », devant les prévisions du modèle cosmologique du « New Big-Bang Fractal »…

Commenter

 
 

Actua_Econmetrics, Noureddi... |
HUBERT AMANI LE CHERCHEUR |
L'environnemnt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dfabejay
| titimaquette
| scmathspc