nouvelle cosmologie de mario cosentino

Bienvenue sur mon blog

 

« Révolution en cosmologie »: merci de faire connaître notre Revue « Espace & Astrophysique ainsi que mon blog 25 novembre, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 13:35

« RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE »:
« LA COSMOLOGIE STANDARD DOMINANTE SE TROUVE DANS LE « NOIR »  »

MERCI DE FAIRE CONNAÎTRE NOTRE REVUE « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » AINSI QUE MON BLOG!

Bonjour,

C’est avec un réel plaisir que je constate que vous êtes de plus en plus nombreux à visiter mon blog…merci beaucoup!

A ma connaissance seule la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » est là (en France) pour nous guider, à travers l’actualité astronomique la plus pertinente, vers cette « RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE »…

LA COSMOLOGIE STANDARD DOMINANTE SE TROUVE DANS LE « NOIR »

En effet la cosmologie standard dominante tremble sur ses bases fragilisées maintenant par d’énormes « lézardes ». Depuis peu,les observations sont très dures pour la cosmologie standard dominante expansionniste. En effet,le modèle d’Univers standard dominant se trouve dans une situation très embarrassante qui fait de nos jours la « PÉRIODE LA PLUS NOIRE » ( ou l’ « ÂGE LE PLUS SOMBRE » ) de son histoire car elle a sur son fragile « DOS » les énigmes les plus lourdes, les plus dures et les plus tenaces comme:

1- l’énigme de l’ ÉNERGIE NOIRE (ou SOMBRE)…

2- l’énigme de la MATIÈRE NOIRE (ou SOMBRE)…

3- le problème de l’ INFLATION…

4- le problème d’un Univers qui semble se montrer de plus en plus INHOMOGÈNE. A ce sujet lire le dernier numéro de la Revue « POUR LA SCIENCE » [1]. La géométrie d’un tel Univers « INHOMOGÈNE serait un DÉFI GRAVE, UNE VÉRITABLE CATASTROPHE, pour la théorie de la RELATIVITÉ GÉNÉRALE D’EINSTEIN…

5- le problème de la mise en doute de l’accélération de l’expansion de notre Univers…

6- le problème de l’observation des galaxies et des amas de galaxies situés dans des tranches d’Univers de plus en plus proches du Big-Bang…

7- etc…car cette liste est loin d’être exhaustive…pour une liste plus exhaustive voir dans ce (mon) blog…

Pour ceux qui doutent que la cosmologie standard dominante vie son son « MOMENT LE PLUS NOIR » de son histoire voici le titre d’un article concernant une interview sur Philip James E. Peebles (il « est professeur émérite à l’université de Princeton. C’est l’un des cosmologistes théoriciens les plus productifs.De 1981 à 2002, il a reçu six grands prix scientifiques aux États-Unis, ainsi que le prix Lemaître en Europe »):

« La cosmologie avance dans le NOIR » —C’est moi qui souligne—pour lire cette interview, dans son intégralité, voir la Revue LA RECHERCHE [2].

Et aujourd’hui (en 2016) 13 ans après cet interview la cosmologie standard dominante « AVANCE-T-ELLE encore DANS LE NOIR »???
Aujourd’hui, devant les observations les plus modernes il n’est pas difficile de dire que les énigmes et les problèmes sont encore de plus en plus nombreux et de plus en plus graves…

Encore un GRAND MERCI!… pour vos nombreuses visites sur mon blog!!!

Bonne lecture!…et à bientôt!…

Salutations à toutes et à tous!…

Mario Cosentino

Enseignant en Mathématiques & Physique
Formation Universitaire en Astronomie & Astrophysique
Conseiller scientifique pour la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE
Chargé du dossier: « RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE »

REFERENCES

[1] Istvan Szapudi: « L’endroit le plus vide de l’Univers »,POUR LA SCIENCE-n°470-Décembre 2016,pp.24 à 31 .

Cet article est suivi d’une interview de Stéphanie Escoffier (pp.32 et 33):

« Avec les vides cosmiques,nous testerons bientôt divers modèles d’énergie sombre » — de Stéphanie Escoffier (chargée de recherche au CNRS au centre de physique des particules de Marseille et membre de la collaboration BOSS. Au sujet de cet « endroit le plus vide du cosmos » lire aussi l’ ÉDITO très intéressant, de la page 3, de Maurice Mashaal rédacteur en chef de la Revue POUR LA SCIENCE.

[2] LA RECHERCHE N°363,Avril 2003,pp.67 à 70

Pour ceux qui veulent me contacter merci de m’écrire à l’adresse suivante:

mario.cosentino@hotmail.fr

 

 

URGENT: APPEL à une collaboration interdisciplinaire… 22 novembre, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 16:26

Mario Cosentino le 22 Novembre 2016

Bonjour,

URGENT !!!: UNE COLLABORATION INTERDISCIPLINAIRE POUR UNE RECHERCHE DE LA MATIERE NOIRE AVEC DE L’ HELIUM SUPERFLUIDE…

Voici 12 références très intéressantes concernant la recherche de la MATIÈRE NOIRE.

La [1] : RECHERCHE DE LA MATIERE NOIRE PAR DE L’ HELIUM SUPERFLUIDE. Selon les équations de mon modèle d’Univers du «New Big-Bang Fractal » (« NBBF ») on CHERCHE DE LA MATIERE NOIRE AVEC DE LA MATIERE NOIRE !!!…

La [2] : QUE LA MATIERE NOIRE POURRAIT-ETRE UN « SUPERFLUIDE »

La [3] : MATIERE NOIRE A 2 COMPOSANTES

La [4] : Une interview de Justin Khoury par Futura-sciences

La [5] : Un article de Justin Khoury

La [6] : QUE LA MASSE DE LA MATIERE NOIRE POURRAIT AVOIR UNE MASSE DE
4 GeV.

CETTE VALEUR EST CELLE QUI EST PREVUE DANS MON LIVRE « LE NEW BIG-BANG, 2001, A LA PAGES 184 à 189 –- ATTENTION : c’est ouvrage n’est plus disponible chez l’ Éditeur. Par contre il reste encore quelques exemplaires à la « Maison de l’ Astronomie » 33-35 rue de Rivoli, 75004 Paris, Tél. : 01 42 77 99 55 où son site :

https://www.maison-astronomie.com/astrophysique-cosmologie/2667-le-new-big-bang.html

Le New Big Bang
13711
18,50 €

Notre Univers est-il encore en expansion ? Peut-on résoudre l’énigme de « la matière noire de l’Univers » ? Apporter une nouvelle explication au phénomène de « la fatigue de la lumière » ?
Voici quelques-unes des questions auxquelles le « new big-bang » apporte des réponses inédites.

La [7] : MATIERE NOIRE SUPERFLUIDE

La [8] : MATIERE NOIRE SUPERFLUIDE

La [9] : CONDENSATION DE BOSE-EINSTEIN

La [10] : CONDENSATION DE BOSE-EINSTEIN

La [11] : LA PRESENCE DE L’HELIUM DANS L’UNIVERS

La [12] : «IL NOUS SERAIT EXTREMEMENT UTILE DE SAVOIR QUEL TYPE DE MASSE NOUS CHERCHONS », (…) , « SINON, LA RECHERCHE POURRAIT PRENDRE DES DECENNIES, CAR IL FAUDRAIT BALAYER UNE PORTEE TROP GRANDE. »—souligne le physicien Ringwald…
Afin de répondre à cet APPEL les équations du modèle d’Univers du « New Big-Bang Fractal » (« NBBF ») proposent la MASSE de :

4 GeV (valeur conforme à la référence [6]

La première référence attire toute mon attention car elle concerne la détection de la MATIÈRE NOIRE par de l’ HÉLIUM SUPERFLUIDE. Or, selon les calculs de mon modèle cosmologique du « NBBF » la MATIÈRE NOIRE c’est justement… de HÉLIUM SUPERFLUIDE!!!…en somme on cherche à détecter la

« MATIÈRE NOIRE PAR DE LA MATIÈRE NOIRE »!!!…cela serait le COMBLE des COMBLES!!!…cela serait trop fort !!!…

Ainsi le modèle cosmologique du « NBBF » propose donc, pour la masse de la MATIÈRE NOIRE la masse de l’ HÉLIUM SUPERFLUIDE « mHs » ( pour « masse Hélium superfluide » ) égale à:

mHs = 4 GeV 

( cette valeur est possible car elle se situe dans la gamme des valeurs  recherchées )—voir la référence [6]

Ainsi par ce courrier je sollicite la collaboration et tous ceux qui désirent et pensent apporter leur contribution à la recherche de la véritable nature de la MATIERE NOIRE (astrophysiciens, physiciens, etc) . Cette collaboration interdisciplinaire est indispensable car aujourd’hui il est très difficile de faire de la recherche tout seul et la recherche sur la MATIÈRE NOIRE est plus que fondamentale en cosmologie. Au regard d’autres REFERENCES sur la MATIÈRE NOIRE il me semble qu’on est pas loin de résoudre cette énigme tenace qu’est la MATIERE NOIRE…

Salutations respectueuses

Mario Cosentino

Enseignant en Mathématiques & Physiques
Formation en Astronomie & Astrophysique
Conseiller scientifique pour la Revue « Espace & Astrophysique »

NOTA BENE. : dans un prochain numéro de notre Revue « Espace & Astrophysique » nous publions un article concernant toutes les caractéristiques qui font de l’ HELIUM SUPERFLUIDE un candidat sérieux à la MATIERE NOIRE…

Pour ceux qui désirent se joindre à mon APPEL à cette collaboration merci de m’écrire à l’adresse mail suivante :

mario.cosentino@hotmail.fr

REFERENCES
 
[1] Light Dark Matter in Superfluid Helium: Detection with Multi-excitation Production
Simon Knapen, Tongyan Lin, Kathryn M. Zurek
(Submitted on 18 Nov 2016)

https://arxiv.org/abs/1611.06228

 
[2] Galaxy Clusters in the Context of Superfluid Dark Matter
Alistair Hodson, Hongsheng Zhao, Justin Khoury, Benoit Famaey
(Submitted on 17 Nov 2016)
 

https://arxiv.org/abs/1611.05876

[3] Implications of Two-component Dark Matter Induced by Forbidden Channels and Thermal Freeze-out

Mayumi Aoki, Takashi Toma
(Submitted on 21 Nov 2016)

https://arxiv.org/abs/1611.06746

 
[4] « Des galaxies défient la théorie de la matière noire »

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/matiere-noire-galaxies-defient-theorie-matiere-noire-64517/

[5] Another Path for the Emergence of Modified Galactic Dynamics from Dark Matter Superfluidity
Justin Khoury
(Submitted on 18 Feb 2016 (v1), last revised 20 Apr 2016 (this version, v2))

https://arxiv.org/abs/1602.05961

[6 ] « The Present and Future of Searching for Dark Matter with LUX and LZ »
M. Szydagis, for the LUX Collaboration, the LZ Collaboration
(Submitted on 17 Nov 2016)

https://arxiv.org/abs/1611.05525

[7] A Dark Matter Superfluid
Justin Khoury
(Submitted on 10 Jul 2015)

https://arxiv.org/abs/1507.03013

[8] Theory of Dark Matter Superfluidity
Lasha Berezhiani, Justin Khoury
(Submitted on 3 Jul 2015 (v1), last revised 23 Mar 2016 (this version, v2))

https://arxiv.org/abs/1507.01019

[9] Quantum Cosmology from Group Field Theory Condensates: a Review
Steffen Gielen, Lorenzo Sindoni
(Submitted on 25 Feb 2016 (v1), last revised 18 Aug 2016 (this version, v2))

https://arxiv.org/abs/1602.08104

[10] Axion-like dark matter particle may explain the anomalies in the Cosmic Microwave Background dipole
Qiaoli Yang, Haoran Di
(Submitted on 16 Jul 2015 (v1), last revised 8 May 2016 (this version, v4))

https://arxiv.org/abs/1507.04672

[11] Helium Reionization Simulations. I. Modeling Quasars as Radiation Sources
Paul La Plante, Hy Trac
(Submitted on 10 Jul 2015 (v1), last revised 8 Sep 2016 (this version, v2))

https://arxiv.org/abs/1507.03021

[12] http://www.ago.ulg.ac.be/PeM/News/men_f.php?dmois=0#N0302

Matière noire (03/11/2016)
Des calculs savants permettent de contraindre les propriétés des particules qui pourraient constituer la matière noire.

https://www.eurekalert.org/pub_releases/2016-11/ded-scu110116.php

 

 

ATTENTION!: L’accélération de l’expansion de l’Univers NON confirmée 27 octobre, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 16:43

L’accélération de l’expansion de l’Univers NON confirmée?!… 24 octobre, 2016
Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 8:20
Mario Cosentino le 24 Octobre 2016

Bonjour,

Sommes-nous de ceux qui croient que notre Univers est en expansion accélérée ???…
Sommes-nous bien sûr de nous ???…

La cosmologie standard dominante, dite « LCDM », devient-elle de plus en plus moribonde ???…

Voici un court article qui mérite toute notre attention car tout porte à croire que les croyances fondamentales constituants les fameux « piliers » où repose tout l’édifice de la cosmologie standard dominante sont sur le point de s’écrouler…
Pour nous faire prendre conscience qu’une «RÉVOLUTION » est déjà en marche nous allons parler rapidement en quoi consiste ces « piliers » de la cosmologie standard dominante et qu’est-ce que le proche avenir leur réserve. Selon les nombreuses prévisions d’un modèle d’Univers que j’ai nommé le « New Big-Bang Fractal » (« NBBF ») ainsi que le cumul d’une très longue liste d’observations troublantes (observations qui dérangent car certains n’hésitent pas à les mettre « sous le tapis ») tout porte à croire que ces « piliers » vont bientôt s’écrouler par une profonde remise en cause entraînant ainsi la ruine de l’ « édifice » qu’est la cosmologie standard dominante, édifice âgé maintenant de quelques 80 années d’existence. Les croyances concernant ces «  piliers » sont enseignées dans la plupart des livres et dans la plupart de nos Universités…Or,tout cet enseignement court le risque d’être bouleversé,très prochainement, par des observations nous réclamant de nouveaux paradigmes « RÉVOLUTIONNAIRES »…

QUAND LES « PILIERS » DE LA COSMOLOGIE DOMINANTE COMMENCENT A « CRAQUER »

Selon l’ »expert renommé en théorie des cordes » Erik Verlinde (voir la référence [3]) nous sommes:

« On the brink of a scientific revolution »

qui se traduit par

« Au bord d’une révolution scientifique » (traduction Google)

En effet par cette « RÉVOLUTION » nos conceptions concernant l’ ESPACE, le TEMPS et la GRAVITE risquent de changer de façon RADICALE.
Les nouveaux PARADIGMES de la NOUVELLE COSMOLOGIE DE DEMAIN POURRAIENT ÊTRE LES SUIVANTS:

PARADIGME N°1:LA THÉORIE DE L’INFORMATION »
Notre Univers fonctionnerait avec un « ORDRE SOUS-JACENT » qui nous serait invisible.Cet « espace sous-jacent » utiliserait des « bits » ou des « qubits ». Pour aller à l’essentiel nous sommes de plus en plus de scientifiques pour dire que notre Univers fonctionnerait COMME UN GIGANTESQUE ORDINATEUR…

PARADIGME N°2: LA GRAVITATION DE NEWTON MODIFIÉE PAR LA THÉORIE DE L’INFORMATION

PARADIGME N°3: LA MATIÈRE NOIRE
Nous ne savons toujours pas ce qu’est LA MATIÈRE NOIRE.
Les équations de mon modèle d’Univers du « New Big-Bang Fractal » (« NBBF »)propose comme candidat très sérieux de

l’ HÉLIUM SUPERFLUIDE A UNE TEMPÉRATURE DE 2,18 K…

NOTA BENE: prochainement un article sera publié dans un numéro de la Revue « Espace & Astrophysique » où nous verrons toutes les caractéristiques qui font que cet HÉLIUM là est un candidat très sérieux à la MATIÈRE NOIRE…

PARADIGME N°4:L’APPLICATION DU PRINCIPE HOLOGRAPHIQUE A NOTRE UNIVERS

LES PILIERS DE LA COSMOLOGIE DOMINANTE

Voici, maintenant, les « fragiles piliers » qui soutiennent tout l’ « édifice » où repose les croyances de la cosmologie standard dominante dite aussi « cosmologie de précision ». Si jusqu’à aujourd’hui ces « piliers » sont « lézardés » tout porte à croire que maintenant ils « commencent à craqués » car de plus en plus de chercheurs les « attaquent de toutes parts »…il semble que ce « combat » est engagé, avec une nouvelle force, depuis la parution de l’article de recherche de Subir Sarkar (un éminent cosmologiste et physicien qui dirige le groupe des théoriciens de l’Université d’Oxford) article paru dans la prestigieuse Revue « NATURE » de ce mois d’Octobre 2016. Dans ce « combat », « POUR LA MISE EN ROUTE D’UNE RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE », nous pouvons maintenant ajouter à notre très longue liste de chercheurs Erik Verlinde Expert en théorie des cordes à l’Université d’ Amsterdam ainsi qu’au Delta Institute for Theoretical Physics—voir la référence [3].

1- la MATIÈRE NOIRE : toujours rien en vue. On ne sait donc toujours pas ce qu’est cette « matière noire »…(cette énigme tenace sera approfondie dans notre Revue « Espace & Astrophysique »où un candidat sérieux,à la « MATIÈRE NOIRE » sera proposé).

2- l’ « ÉNERGIE NOIRE » : selon la Revue « Nature » (citée en référence dans cet article) l’ existence de l’ « énergie noire est menacée (voir le « pilier 3) car elle est considérée comme le « moteur » qui « accélère » l’expansion de l’Univers.Là aussi nous vous donnerons d’avantage de précisions sur ce qui pourrait-être cette « ÉNERGIE NOIRE » dans notre numéro de la Revue « Espace & Astrophysique ».

3- l’ « ACCÉLÉRATION de l’expansion de l’Univers : l’étude publiée dans la prestigieuse Revue « Nature » ne confirme pas cette croyance en une « accélération » de l’expansion de l’Univers…donc par voie de conséquence l’idée d’une « énergie noire » est également remise sérieusement en cause.

ATTENTION A LA VALEUR STATISTIQUE DU « SIGMA = 3″

En effet, cette étude nous donne un « SIGMA = 3″ alors que la valeur allant vers une confirmation d’une ACCÉLÉRATION de l’expansion de l’Univers aurait dû être « SIGMA = 5″. Ainsi,nous comprenons que lorsque nous parlons de la signification d’une découverte,en astrophysique (où ailleurs)il nous faut, pour « SIGMA »,cette valeur de « 5″ pour dire qu’il y a bien une « ACCÉLÉRATION » de l’expansion de l’Univers. Or, pour la valeur du « SIGMA » nous avons vu que nous avons la valeur de « 3″ au lieu de la valeur significative de « 5″. En ce qui concerne la valeur de ce « SIGMA » nous avons un précédent(de décembre 2015) qui nous rappelle le fiasco de l’annonce d’une « nouvelle particule de 750 GeV ». Cette « nouvelle particule » avait un « SIGMA » de 3,9 et 3,4 (valeur inférieure à « SIGMA = 5″. Puis en août 2016 le LHC nous annonce que finalement la valeur du « SIGMA est inférieure à « 1″…en somme cette « nouvelle particule » n’existe pas!…ce précédent scientifique nous aide à prendre conscience que la même chose pourrait très arriver à la croyance en une « ACCÉLÉRATION » de la dilatation de l’espace…(pour plus de détails voir la référence concernant l’article de Jacqueline Charpentier en fin de ce dossier…

4- « L’AGE DE NOTRE UNIVERS REMIS EN QUESTION » (voir mon article de fond publié dans la Revue « Espace & Astrophysique N° 14, Juillet 2016) : si le modèle d’Univers de la cosmologie standard dominante on le prive de l’indispensable « matière noire » et de l’ « énergie noire » quelles seraient les conséquences d’une telle privation ???…réponse : l’ « AGE DE NOTRE UNIVERS SERAIT SÉRIEUSEMENT REMIS EN CAUSE…que deviendrait l’âge de 13,8 milliards d’années que lui donne actuellement le modèle de la « cosmologie de précision »???…

5- LA TEMPÉRATURE DE NOTRE UNIVERS A 2,725 K : elle possède une autre interprétation…

6- LES DÉCALAGES SPECTRAUX « Z » VERS LE ROUGE : ils ont une autre interprétation ne faisant appel à aucune expansion de l’Univers.

L’ACCÉLÉRATION DE L’EXPANSION DE L’UNIVERS NON CONFIRMÉE—-UNE VÉRITABLE RÉVOLUTION ?!…

Eh bien voici une nouvelle qui, normalement, devra très bientôt faire la UNE des médias à l’échelle planétaire car elle secoue la croyance très répandue en une EXPANSION ACCÉLÉRÉE de notre Univers.
Cette croyance dominante, générale, en une EXPANSION ACCÉLÉRÉE de l’Univers remonte en 1998.
Pour cette croyance,en une expansion accélérée de l’Univers il y a eu … un Prix Nobel en 2011 pour 3 cosmologistes ! —voir la référence ci-dessous :

« Accélération de l’expansion de l’Univers
Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
L’accélération de l’expansion de l’Univers est le nom donné au phénomène qui voit la vitesse de récession des galaxies par rapport à la Voie lactée augmenter au cours du temps. Ce phénomène a été mis en évidence en 1998 par deux équipes internationales, le Supernova Cosmology Project, mené par Saul Perlmutter[1], et le High-Z supernovae search team, mené par Adam Riess[2], ce qui leur vaudra l’obtention du prix Nobel de physique en 2011[3]. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Acc%C3%A9l%C3%A9ration_de_l%27expansion_de_l%27Univers

Nous comprenons que pour ces cosmologistes, et pour les cosmologistes en général, cette nouvelle c’est une TRÈS MAUVAISE NOUVELLE car elle discrédite quelques 18 ans de dur travail de recherche acharnée…
Cette étude qui ne confirme pas une accélération de l’expansion de notre Univers repose sur l’observation de quelques 740 « étoiles » dites supernovas de type SN1a (voir la référence ci dessous) :

http://www.ago.ulg.ac.be/PeM/News/index_f.php#N2016102204

Nous lisons :

« Expansion de l’Univers (22/10/2016)
L’analyse d’un vaste échantillon de supernovas de type Ia ne confirme pas l’idée d’une accélération de l’expansion de l’Univers ni, par conséquent, l’existence d’une énergie noire. « 

http://www.ox.ac.uk/news/science-blog/universe-expanding-accelerating-rate-%E2%80%93-

 or-it

http://www.nature.com/articles/srep35596

http://www.space.com/34503-universe-expansion-accelerating-dark-energy.html

http://www.nature.com/articles/srep35596

Cette étude basée sur l’observation de 740 supernovas de type SN1a confirme, une fois de plus, une des prévision de mon modèle d’Univers du « NBBF ».
En effet, cette observation d’un Univers où son expansion accélérée n’est pas confirmée va tout à fait dans le sens des prévisions du modèle d’Univers qu’est le « New Big-Bang Fractal » (« NBBF »).
A ce sujet voir les dates de mes 2 livres (tome 1, 1993 et tome 2, 2001, pages 113-114 ainsi que les numéros de la Revue ESPACE & ASTROPHYSIQUE où ont été publiés de nombreux articles de fonds où il est souvent rappeler que l’utilisation des supernovæ SN1a prises comme « chandelles standards » est très douteuse, très dangereuses car elles nous font courir le risque de nous faire prendre des « vessies » pour des « lanternes »…
Donc, l’étude parue dans « Nature » ne confirmant pas la croyance générale en une accélération de notre Univers à été prévue, anticipée grâce à la publication de mes travaux de recherche théoriques qui remontent à quelques 25 ans en arrière.

Ainsi,cela fait maintenant presque 25 ans que j’attends de pieds fermes le DÉMARRAGE DE CETTE RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE »…

Ainsi, à ma connaissance, grâce à l’anticipation de mes travaux de recherche théoriques je justifie (en toute humilité et modestie) que selon la déontologie scientifique je possède non pas, évidemment, la « primauté observationnelle » mais la « primauté théorique » ou « historique ».

Notez Bien :

mon ouvrage intitulé « Le New Big-Bang » il est inutile de le commander chez votre libraire car il est ÉPUISÉ chez l’Éditeur. Par contre il existe quelques exemplaires en vente directe uniquement à LA MAISON DE L’ASTRONOMIE 33-35 , rue de Rivoli, 75004 Paris, tél. : 01 42 77 99 55. Voir également leur site :

https://www.maison-astronomie.com/astrophysique-cosmologie/2667-le-new-big-bang.html

En voici un petit résumé :

« Notre Univers est-il encore en expansion ? Peut-on résoudre l’énigme de « la matière noire de l’Univers » ? Apporter une nouvelle explication au phénomène de « la fatigue de la lumière » ?
Voici quelques-unes des questions auxquelles le « new big-bang » apporte des réponses inédites. »

LA REVUE « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » (« E&A ») —UNE REVUE OU UNE RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE EST DÉJÀ BIEN EN MARCHE !…
Il est intéressant, important, de signaler que depuis le N°10 (juillet 2015) de la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » en tant que Conseiller scientifique j’ai la charge du dossier :

« RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE !».

Notre Revue est une Revue indépendante où tous les scientifiques ont la parole afin de construire un « AUTRE MODÈLE D’UNIVERS » plus proche des observations.
La seule condition requise pour la soumission d’un article est que vos travaux de recherche respectent bien ce que l’on appelle la « DÉMARCHE SCIENTIFIQUE ». Nous ne publions que de la science « PURE ET DURE »…alors, toutes et tous les scientifiques…à vos crayons !…afin que vos travaux de recherche nous guident dans cette « RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE ». Cette « RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE » devra nous conduire, par ses nouveaux PARADIGMES vers « UN AUTRE UNIVERS » plus proche de la réalité…
Pour toute soumission d’un article merci de l’envoyer à l’adresse e-mail suivante :

mario.cosentino@hotmail.fr

Salutations respectueuses

A bientôt…

Mario Cosentino

Enseignant en Mathématiques & Physique
Formation Universitaire en Astronomie & Astrophysique-cosmologie
Conseiller scientifique pour la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE »
Chargé du dossier: « RÉVOLUTION EN COSMOLOGIE!»

Suite à la lecture de cette article j’ai reçu un courrier d’un Astrophysicien cosmologiste de très haut niveau,donc ayant une réputation internationale dont j’ai énormément de respect d’autant plus que nous nous sommes rencontrés à 2 fois.
Voici ma réponse à sa lettre:

Bonjour Monsieur…,

Merci pour avoir répondu à mon courrier.

Je comprends la réaction de Adam Riess puisqu’il fait partie des 3 auteurs qui ont reçu le Prix Nobel en 2011.

Vous savez comme moi que la cosmologie standard dominante (« LCDM ») se heurte à des observations de plus en plus dures, observations qui ne cadrent pas avec les modèles théoriques. Ici le problème des SN1a ne constitue qu’un problème parmi une « légion » d’autres problèmes qu’on ne peut pas toujours mettre « sous le tapis ». Selon les prévisions du modèle d’Univers que j’ai nommé le « New Big-Bang Fractal (« NBBF ») ainsi que selon de nombreux indices basés sur de nombreuses observations très dérangeantes le modèle « LCDM » va bientôt se heurter à d’autres types de problèmes encore plus graves. En voici un exemple parmi tant d’autres:

-que diriez-vous de l’observation de gigantesques amas de galaxies se situant dans une tranche d’Univers qui se trouvera à quelques 100 ou 400 millions d’années seulement après le Big-Bang???…en plus ces amas de galaxies auront une morphologie semblable aux titanesques amas de galaxies (dites « murailles de galaxies » ) situés dans notre Univers proche. Or, vous savez que les observations les plus modernes vont déjà dans ce sens là (voir mon blog à « mario cosentino » puis aller dans « nouvelle cosmologie »)…Notons que depuis quelque temps on observe même des galaxies de plus en plus proches du Big-Bang qui ressemblent à nos galaxies voisines…question:

-où et comment l’Univers prend-t-il le « crédit du temps » pour mettre en place de telles gigantesques amas de galaxies???…
-où est l’évolution physique et historique de notre Univers si notre Univers très lointain ressemble à notre Univers proche???…

Nous savons aussi que pour de plus en plus de chercheurs il y a quelque chose de grave qui « cloche » dans le modèle cosmologique dominant qu’est le LCDM…

Toujours selon les prévision du « NBBF » cette « chose qui cloche », qui bloque tout le système d’engrenage c’est de croire que notre Univers EST ENCORE EN EXPANSION…accélérée ou pas…

Sur la base de mon expérience personnelle, sur la base des prévision du « NBBF » et sur la base des techniques d’observations de « demain » tout me porte à croire à une très forte probabilité m’indiquant que la cosmologie LCDM ne passera pas l’année 2017 sans se heurter de front à des observations encore plus dures. Là il faudra revoir à la hausse l’âge de l’Univers donné par le modèle de la cosmologie dite « cosmologie de précision » (voir mon article de fond parue dans la Revue « Espace & Astrophysique » N°14, Juillet 2016).
Bien évidemment, ces nouvelles observations très pertinentes nous indiquerons les nouveaux changements qui méritent d’être adoptés si nous voulons en finir avec toutes ces impasses comparables au système de l’Univers de Claude Ptolémée (dans son système il s’est autorisé à mettre hypothèses sur hypothèses et encore sur des hypothèses pour sauver à tout prix son modèle d’Univers) qui finalement, par son autorité à fait perdre à l’astronomie quelques 1800 ans! [petite "coquille": environ 1300 ans au lieu de 1800 ans].
Je reste convaincu que cette façon de faire de mettre des hypothèses sur des hypothèses il y a, tout de même, des limites qu’on jour prochain on ne pourra plus franchir…c’est comme l’huile dans l’eau! Nous savons que cette dernière remonte toujours à la surface bien visible de tout le monde…
Ainsi, les nouveaux paradigmes de « demain » nous permettrons de bâtir un nouveau modèle d’Univers nous montrant qu’il existe une « autre cosmologie »…un « autre Univers » qui sera bien plus proche de la réalité…

Merci beaucoup de votre aimable attention ainsi que de votre aimable compréhension.

Bien évidemment je reste toujours ouvert à tout dialogue d’autant plus que j’ai toujours un réel plaisir à échanger avec vous notre savoir ainsi que nos expériences en cosmologie.

Bien cordialement

Mario Cosentino
Fin de ma lettre.

A ce jour, je n’ai toujours aucune réponse aux questions que je lui pose dans mon courrier. Par contre vous avez ma promesse que s’il vient à répondre à mes différentes questions je ne manquerai pas, chères lectrices et chers lecteurs, de vous tenir informés dans ce blog…

RÉFÉRENCES COMPLÉMENTAIRES

[1]« Remise en doute de l’existence de l’accélération de l’expansion cosmique »

http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2016/10/remise-en-doute-de-lexistence-de.html#more

[2]« L’ACCÉLÉRATION DE L’EXPANSION DE L’UNIVERS MISE EN DOUTE PAR UNE ÉTUDE » (Publié par: Jacqueline Charpentier Date :24 Octobre 2016

https://actualite.housseniawriting.com/science/2016/10/24/lacceleration-de-lexpansion-de-lunivers-mise-en-doute-par-une-etude/18758/

[3]http://www.ago.ulg.ac.be/PeM/News/index_f.php#N2016111301
Folklore spatial (13/11/2016)
« Une nouvelle théorie de la gravité explique tout. »

http://phys.org/news/2016-11-theory-gravity-dark.html

 

 

ATTENTION!:voici enfin des amas de galaxies dans un Univers jeune!… 30 août, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 9:15

Mario Cosentino le 30 Août 2016

ATTENTION !: VOICI ENFIN DES AMAS DE GALAXIES DANS UN UNIVERS JEUNE !

Bonjour,

« AUSSITÔT DIT…AUSSITÔT VU !…

En effet, dans mon article concernant les observations du radiotéléscope MeerKAT (article en date du 18 août 2016 —voir dans mon blog : http://consentino.unblog.fr/ ) il est annocé que « demain » nous observerons des amas de galaxies de plus en plus proche du Big-Bang.

A ce sujet voici ce que nous lisons dans mon blog :

« En effet est-il possible qu’une galaxie puisse se située à quelques « 400 millions d’années » seulement après le Big-Bang ?…
Puis que dirons-nous des galaxies et amas de galaxies qui se situeront à 100 millions d’années « APRES» le Big-Bang… à 50…à 10…à 5… à 0… puis que dire des galaxies situées à -5 milliards d’années « AVANT » le Big-Bang… à -10… à -50… à -100…à -200 milliards d’années « AVANT » le Big-Bang !!! » —C’est moi qui souligne.

Voici maintenant les références concernant l’observation de ces amas de galaxies situées dans une tranche d’Univers jeune. Cette tranche d’Univers corrspond à des amas de galaxies situés à

SEULEMENT 4 MILLIARDS D’ANNEES APRES LE BIG-BANG !

http://www.ago.ulg.ac.be/PeM/News/index_f.php#N2016082902

« Univers jeune (29/08/2016)
La collaboration SpARCS a découvert des amas de galaxies très lointains. Ces amas présentent moins de galaxies ayant arrêté de former des étoiles, un effet attendu mais désormais quantifié. »—C’est moi qui souligne.

http://spaceref.com/astronomy/inhibiting-star-formation-now-and-in-the-early-

 universe.html

Question pertinente que nous posons aux cosmologistes du modèle cosmologique standard dominant:

« Est-il possible que l’Univers mette en place des amas de galaxies en seulement 4 milliards d’années APRES le Big-Bang et sans faire appel à aucune hypothèse gratuite??? »… et que dire des amas de galaxies qui seront situés à 3 milliards d’années, à 1 milliard d’années, à 100millions d’années, à 0 milliards d’années, à -1 milliard d’années, à -10 milliards d’années, etc…???…

NOTA BENE : selon le modèle d’Univers du « New Big-Bang Fractal » (« NBBF ») cela fait maintenant quelques 25 ans que nous signalons que, « demain », nous allons observer des amas de galaxies encore de plus en plus proches du Big-Bang…voir des amas de galaxies qui seront placés AVANT le Big-Bang…pour plus d’informations voir mon article publié dans mon blog ayant pour titre :

La « première lumière » de MeerKAT: un danger potentiel pour la cosmologie dominante? 18 août, 2016
Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 7:08
Mario Cosentino le 18 Août 2016

LA « PREMIERE LUMIERE » DE MEERKAT: « ALLONS-NOUS BIENTÔT OBSERVER DES GALAXIES SITUEES « AVANT » LE BIG-BANG ? »
Cet « énorme problème », et bien d’autres, a été l’objet de nombreux articles parus dans les numéros de la Revue « Espace & Astrophysique » [1], [2]. Fin de citation.

PETITE CONCLUSION

Nous pensons qu’il est temps que les cosmologistes prennent conscience de ce début d’observations qui ne manqueront pas de faire ecrouler, sous peu, tout l’édifice d’un modèle standard dominant moribond…

Avec toutes mes salutations respectueuses

A bientôt…pour d’autres observations de plus en plus pertinentes…

 

 

La « première lumière » de MeerKAT: un danger potentiel pour la cosmologie dominante? 18 août, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 7:08

Mario Cosentino le 18 Août 2016
Bonjour,

LA « PREMIERE LUMIERE » DE MEERKAT: « ALLONS-NOUS BIENTÔT OBSERVER DES GALAXIES SITUEES « AVANT » LE BIG-BANG ? »

Cet « énorme problème », et bien d’autres, a été l’objet de nombreux articles parus dans les numéros de la Revue « Espace & Astrophysique » [1], [2].

NOTA BENE : que ce soit par MeerKAT ou un autre instrument d’observation futur observer des galaxies « AVANT » le Big-Bang fait partie des prévisions des équations de mon modèle d’Univers qui se nomme:

le « New Big-Bang Fractal » (« NBBF »).

LA « PREMIERE LUMIERE » DE MEERKAT : UN DANGER POTENTIEL POUR LA « COSMOLOGIE DE PRECISION » DOMINANTE? 

Le record de distance, et dans le temps, pourrait-il bientôt être pulvérisé par le radiotéléscope MeerKAT ?

Malgré que MeerKAT n’est pas encore entierement opérationnel il pourrait y avoir une probabilité, non nulle, de trouver un objet (ou des objets comme des galaxies par exemple) à très grand décalage spectral « z » vers le rouge (ou « redshift ») situant cet objet, pourquoi pas, « AVANT » le Big-Bang.
Pour l’instant, on pense que la plupart des AGNs observés auront un redshift z < 1,5…

SITUATION ACTUELLE : Avec une telle valeur de « z » ( valeur strictement inférieure à z < 1,5 )nous aurons des objets qui se situeront, dans le temps, à quelques 5 milliards d’années « APRES » le Big-Bang.Cette durée est une durée « inférieure », »minimale »une sorte de « plancher ».Jusqu’à là « tout va très bien dans le meilleur du monde » de la « cosmologie de précision » dominante…

ATTENTION AUX OBSERVATIONS DE « DEMAIN »…MAIS des redshift « z » ayant des valeurs très supérieures comme z>5 sont prévus, par le « NBBF », sourtout des « z » comme z > 40, 50, 60, etc …nous montrant des galaxies (ou autres objets) se situant, cette fois-ci, bien « AVANT » le Big-Bang et ayant des caractéristiques physiques nous indiquant qu’elles sont à un stade de maturité bien avancé…

LA « PREMIERE LUMIERE » DE MEERKAT ET LA « COSMOLOGIE DE PRECISION »

La « première lumière » du radiotélescope MeerKat nous à été livrée le 16 juillet 2016 [3], [4] et [5]. Cette « première lumière » (et les suivantes) risque, sous peu, de créer un énorme problème à la croyance au modèle appelé « cosmologie de précision ».

L’ÂGE DE L’UNIVERS SELON LA « COSMOLOGIE DE PRECISION »

Le modèle de « concordance » ou « cosmologie de précision » nous dit que l’âge de l’Univers est de très exactement de

13,72 ± 0,2 millards d’années (1)

Prenons notre « tolérance » ou « marge de manoeuvre » de ± 0,2 milliard d’années ou ± 200 millions d’années et argumentons sur les futures observations du radiotelescope MeerKAT…observations qui, selon le modèle d’Univers du « NBBF », se révéleront catastrophiques pour le modèle d’Univers de la « cosmologie de précision » dominante…

A ce jour, que constatons-nous si l’on fait un rapide bilan des observations astronomiques les plus modernes afin de circonscrire le problème majeur qui guette le modèle cosmologique standard dominant ?

LES GALAXIES GN-z11 ET TAYNA : DES OBSERVATIONS QUI S’APPROCHENT DANGEREUSEMENT DU BIG-BANG…

Actuellement nous constatons qu’en prenant les 2 galaxies GN-z11 [6] et Tayna [7] nous les situons dans une tranche d’Univers qui est preque contenue dans la « tolérance » ou « marge de manoeuvre » qui n’est que de ± 200 millions d’années.

Voici un commentaire pertinent au sujet de la galaxie GN-z11 :

« C’est étonnant qu’une galaxie si massive existât seulement de 200 à 300 millions d’années après que les premières étoiles aient commencé à se former », commente Garth Illingworth de l’université de Californie. Une vraie surprise partagée par toute l’équipe. En effet, « […] comme l’ont suggéré nos précédents travaux, des galaxies aussi brillantes ne devraient pas exister si tôt dans l’Univers », indique Marijn Franx, coauteur et chercheur à l’université de Leiden.[6]

Soulignons que ce n’est pas la première fois qu’on observe une galaxie qui ne devrait pas exister dans la tranche d’Univers où elle se trouve — voir par exemple la galaxie BX442 et ce qui est dit à la référence [8].

Mais, ici, où est le fond du problème?…

Selon les prévisions du modèle d’Univers du « NBBF » nous allons, prochainement, observer dans les plus de 1300 galaxies de l’Univers lointain des objets avec des décalages spectraux « Z » ayant de très grandes valeurs. Ces grandes valeurs devront même situer certaines de ces galaxies bien « AVANT » le Big-Bang. Nous savons que ces observations sont possibles si ces galaxies, en plus de leurs grandes valeurs de « Z », elles auraient les critères qui caractèrisent les galaxies bien matures…

Ainsi, avec nos 2 galaxies du « bout du monde » que sont GN-z11 et Tayna le problème, que va bientôt rencontrer la « cosmologie de précision », il est maintenant de plus en plus évident !
Pour l’instant, avec seulement 16 antennes, le radiotescope MeerKAT nous montre une « première lumière » de plus de 1300 galaxies d’un Univers lointain.
Or, pour le moment, avec « 400 millions d’années » après le Big-Bang nous constatons que nos 2 galaxies sont observées dans une tranche d’Univers qui est très proche de la « tolérance », ou « marge d’erreur », de la « cosmologie de précision » correspondant à nos ± « 200 millions d’années » — voir cette « marge d’erreur » dans la relation (1).

LA DIFFERENCE ENTRE « ANNEE-LUMIERE » ET « ANNEE » TOUT COURT

Notons que lorsque nous parlons des distances dans l’Univers il nous faut bien savoir qu’il existe une différence significative entre l’expression « 400 millions d’années lumière » qui est une distance et « 400 millions d’ années» tout court qui est une durée ou un temps. Je signale cette différence car je constate encore que certains auteurs ne font pas cette différence.
Ainsi, ces « 400 millions d’années» correpondent au temps qui sépare nos 2 lointaines galaxies du Big-Bang. A ce jour ce court laps de temps, de « 400 millions d’années », est la plus « petite durée » qui existe entre le Big-Bang et les galaxies du « bout du monde ». Mais nous avons vu que, selon les prévisions du « NBBF », ce record sera bientôt battu, pulvérisé, avec les instruments d’observations de « demain ». Pour l’instant ce record devrait commencer à faire réfléchir les cosmologistes et je pense que ce record de petitesse doit, déjà, mettre un bon nombre d’astrophysiciens dans une situation très incortfortable. Voyons pour quelle raison…

Revenos sur les prévisions du modèle d’Univers du « NBBF » que je développe depuis quelques 25 ans. Selon le « NBBF » ces quelques « 400 millions d’années» vont se réduire bientôt à 200… à 100… à 50… à « 0 million d’année »!…et, précisons-le, rien n’exclura même d’observer des valeurs qui seront « négatives ». Ces valeurs « négatives » se traduiront par des galaxies, ou amas de galaxies, qui se situeront selon le modèle de « concordance » de la « cosmologie de précision » « AVANT » le Big-Bang !!!…

En effet est-il possible qu’une galaxie puisse se située à quelques « 400 millions d’années » seulement après le Big-Bang ?…
Puis que dirons-nous des galaxies et amas de galaxies qui se situeront à 100 millions d’années « APRES» le Big-Bang… à 50…à 10…à 5… à 0… puis que dire des galaxies situées à -5 milliards d’années « AVANT » le Big-Bang… à -10… à -50… à -100…à -200 milliards d’années « AVANT » le Big-Bang !!!…pour un Univers âgé de quelques 13,7 milliards d’années selon le modèle cosmologique dominant…

Prenons un exemple plus « terre-à-terre » : quel gynécologue acceptera que la gestation complète d’un enfant puisse se faire en seulement 4 mois, 2 jours ou 1 heure???…

En terme de « crédit du temps » ( correpondant au temps qui reste entre le Big-Bang et les galaxies), qui se fait de plus en plus court , quel cosmologiste ou astrophysicien acceptera que la formation (ou la « gestation ») d’une galaxie puisse se faire en seulement en MOINS de 200 millions d’années  »APRES » le Big-Bang???…

Voilà !… dans quelle problèmatique paradoxale, dans quelle impasse, devra se trouver la « cosmologie de précision » de « demain »…
Voilà !…tel est maintenant le problème majeur qui guette le modèle de la cosmologie standard dominante…

COMMENT RESOUDRE CE PROBLEME MAJEUR?

Mais alors comment allons-nous résoudre un tel problème qui va nous conduire à une situation cosmologique très PARADOXALE ?
Pour résoudre cette situation très PARADOXALE les équations du modèles cosmologique du « NBBF » nous disent qu’il nous faut AUGMENTER l’ ÂGE de notre Univers…
Et là, au niveau des prévisions, nous touchons un point très important car cette AUGMENTATION de l’ ÂGE de notre Univers nous semble de plus en plus incontournable.

LA REVUE « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » : UNE REVUE AVANT-GARDISTE ?

A ce sujet notons que notre Revue « Espace & Astrophysique » N°14 se trouvait déjà en kiosque dès le 9 JUILLET 2016 alors que le radiotescope MeerKAT nous « a livré sa première lumière le 16 JUILLET 2016. » Donc « Espace & Astrophysique » se trouve, en kiosque, avec une semaine d’avance par rapport aux observations de MeerKAT. Notons que notre Revue est trimestrielle ce qui veut dire que, au moins, 3 mois à l’avance on avait notre « article de fond » dans les « tiroirs » !

Ainsi, la Revue « Espace & Astrophysique N°14 nous fait prendre conscience que l’âge que donne la « cosmologie de précision » à notre Univers semble de plus en plus problèmatique. Sur ce problème là nous pouvons considérer notre Revue comme une « Revue avant-gardiste » dans tout son sens noble du terme. Voici son article de fond qui est l’objet de sa couverte :

« L’ÂGE DE L’UNIVERS REMIS EN QUESTION ? »

Maintenant nous sommes de plus en plus convaincus qu’avec les futures observations astronomiques cette remise en cause est pour bientôt…qui sera prêt à accepter une « REVOLUTION EN COSMOLOGIE avec ses nouveaux paradigmes ?…

La Revue « Espace & Astrophysique » est une Revue complètement indépendante. Depuis son N°10 elle nous dit que la cosmologie moderne à besoin d’une REVOLUTION.
De plus depuis une quinzaine d’années de plus en plus de scientifiques sont pour cette REVOLUTION.

Mais, cette REVOLUTION, par où la commencer ?…

Afin de répondre à cette question urgente nous vous conseillons de suivre les « colonnes » de la Revue « Espace & Astrophysique » car pour nous cette REVOLUTION est déjà bien en marche…

Voici par exemple les articles de fond des N°10, 12, 13 et 14 :

-N°10 : « REVOLUTION EN COSMOLOGIE ( …) UN NOUVEAU MODELE REMET TOUT EN CAUSE !» , juillet 2015

-N°12 : « 1 BIG-BANG = 2 UNIVERS », janvier 2016

N°13 : « LA COSMOLOGIE Â L’AUBE D’UNE NOUVELLE ERE »(…) UNE REVOLUTION EN MARCHE ! », avril 2016

N°14 : « L’ÂGE DE L’UNIVERS REMIS EN QUESTION ? », juillet 2016

PETITE CONCLUSION

Cet article, concernant la « première lumière » du radiotélescope MeerKAT, nous fait prendre conscience du danger potentiel des observations de « demain » qui guette le modèle dominant de la « cosmologie de précision ». Ces futures observations de « demain » seront, selon les prévisions du modèle d’Univers du « NBBF », très dramatiques pour les prévisions du modèle « cosmologique dominant »…

Alors, qui en sortira indemne???…les prévisions selon le modèle « cosmologique dominant » ou les prévisions selon le modèle « cosmologique du NBBF »???…

Avec MeerKAT et les instruments d’observations de « demain », il nous semble légitime que cette question devrait-être, MAINTENANT, la question « brûlante » qui mérite toute notre attention…

En tout cas j’espère que cette question n’est pas interprétée comme une provocation mais plutôt comme une question, certes très pertinente, qui est posée dans l’unique but de faire avancer les « choses »…

Bonne lecture !…et bonne médidation !…

REFERENCES

[1] Voir les numéros 10, 12 et 14 de la Revue « Espaces & Astrophysique » ainsi que mon tome 1 (paru en 1993) et mon tome 2 (paru en 2001) — pour plus d’informations concernant mes 2 livres merci d’allez voir dans mon blog [2]. Le tome 2 est épuisé chez l’ Editueur. Par contre il est encore en vente à la « maison de l’astronmie » 33-35 rue de Rivoli 75004 Paris,
Tél. 01 42 77 99 55

https://www.maison-astronomie.com/astrophysique-cosmologie/2667-le-new-big-bang.html

[2] blog de Mario Cosentino

http://consentino.unblog.fr/

[3] « Première image pour MeerKAT, instrument précurseur de SKA
En Afrique du Sud, le radiotélescope MeerKAT, précurseur du futur réseau de radiotélescopes SKA (Square Kilometer Array) a livré sa première lumière le 16 juillet 2016. Une avancée de tout premier plan, à laquelle a étroitement collaboré un chercheur de l’Observatoire de Paris en produisant l’image finale. »

https://www.obspm.fr/premiere-image-pour-meerkat

[4] Astronomie
Posté par Redbran le Mardi 02/08/2016 à 12:00
Découverte de plus de 1 300 galaxies de l’univers lointain

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=15380

[5] En attendant SKA, Première lumière pour Meerkat
Par Serge Brunier

http://www.science-et-vie.com/galerie/en-attendant-ska-premiere-lumiere-pour-meerkat-6975

[6] « Hubble repère la galaxie la plus lointaine… connue
En fin de carrière mais toujours en forme, Hubble vient d’établir un nouveau un record de distance : une vigoureuse petite galaxie aperçue à 13,4 milliards d’années-lumière. Nous la voyons donc telle qu’elle était seulement 400 millions d’années après le Big Bang. Impressionnés, les chercheurs sont également surpris par ses caractéristiques précoces. Le vieux télescope spatial empiète ainsi sur le territoire qu’exploreront ses successeurs, JWST et WFirst.
Le 07/03/2016 à 09:34 – Xavier Demeersman, Futura-Sciences »

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-hubble-repere-galaxie-plus-lointaine-connue-61915/

[7] « Une toute jeune galaxie 400 millions d’années après le Big Bang
En associant le télescope spatial Spitzer à Hubble dans le cadre de son programme Frontier Fieds qui a recours aux lentilles gravitationnelles créées par de gros amas de galaxies, des astronomes ont débusqué parmi 22 candidates la pâle lueur d’une protogalaxie lointaine. L’objet existait déjà lorsque l’univers était âgé d’environ 400 millions d’années seulement. Il pourrait exister beaucoup de petites galaxies sombres comme celle-ci qui ont échappé jusqu’ici aux sondages. »
Le 06/12/2015 à 13:22 - Xavier Demeersman, Futura-Sciences

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/cosmologie-toute-jeune-galaxie-400-millions-annees-apres-big-bang-60750/

[8] « BX442, la grande galaxie spirale qui ne devrait pas exister
Une grande galaxie spirale observée par les télescopes Hubble et Keck rend quelque peu perplexes les astrophysiciens. Âgée de presque 11 milliards d’années, une telle galaxie ne devrait être apparue que des milliards d’années plus tard dans l’histoire du cosmos observable. Visiblement, il nous manque encore des pièces du puzzle de la formation et de l’évolution des galaxies. »

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-bx442-grande-galaxie-spirale-ne-devrait-pas-exister-40258/

 

 

Une lecture à ne pas manquer!..le N°14 de notre Revue « Espace & Astrophysique » est en kiosque… 29 juillet, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 11:55

POUR CEUX QUI VEULENT SUIVRE LE DOSSIER: « REVOLUTION EN COSMOLOGIE? »

Bonjour,

UNE LECTURE A NE PAS MANQUER! : LE N°14 DE NOTRE REVUE « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » EST EN KIOSQUE…

Voici l’Auteur et le titre de son article de fond:

Auteur: Mario Cosentino
Conseiller scientifique pour la Revue « Espace & Astrophysique »
Chargé du dossier: « REVOLUTION EN COSMOLOGIE? »

Titre de l’article de fond: »L’AGE DE L’UNIVERS REMIS EN QUESTION?

Que disent les observations?
Qu’en pensent les chercheurs?
La physique nucléaire est-elle fiable?
Quel serait le nouvel âge de notre Univers?

N.B.: si vous connaissez des scientifiques qui souhaitent nous soumettre leurs hypothèses de travail merci de leur faire connaître notre « APPEL A CANDIDATURE » qui se trouve à la page 71 de ce N°14…

Bonne lecture et bonne méditation…et surtout bonnes vacances!!!

A bientôt pour d’autres informations cosmologiques très pertinentes,
très « REVOLUTIONNAIRES »…

Mario Cosentino

 

 

L’EXPANSION DE L’UNIVERS MISE EN DOUTE???… 8 juin, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 11:46

Mario Cosentino le mercredi 08 juin 2016

L’EXPANSION DE L’UNIVERS MISE EN DOUTE???…

Bonjour,

Voilà maintenant quelques 25 ans que, dans le cadre d’un modèle d’Univers qui se nomme le « New Big-Bang Fractal » (« NBBF »), je mets en garde contre la croyance en un Univers en expansion.
Aujourd’hui de nombreux INDICES, basés sur des nombreuses observations pertinentes les plus modernes, semblent nous dirent que notre Univers NE PEUT PLUS ÊTRE ENCORE EN EXPANSION…

Voici donc la dernière référence qui met un doute sur l’interprétation concernant les «redshifts » ou décalages spectraux « Z » des raies observées décalées vers le rouge.
Ce décalage « Z » des raies spectrales vers le rouge (ou vers les grandes longueurs d’ondes) est interprété, dans le cadre du modèle d’Univers dominant, comme une expansion de l’Univers…je vous laisse à votre réflexion…

Bien respectueusement

A bientôt

N’oubliez pas que dans la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » d’autres informations pertinentes vous serons exposées et développées. Pour la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » la cosmologie est maintenant « A L’AUBE D’UNE NOUVELLE ERE »…voir ses N° 10, 12 et 13. Le N°13 est en kiosque jusqu’à début juillet…

Référence
« On The Relativity of Redshifts: Does Space Really « Expand »? »
Authors: Geraint F. Lewis
(Submitted on 25 May 2016)

https://arxiv.org/abs/1605.08634

https://cds.cern.ch/record/2156521/comments?ln=en

Voici un commentaire fait par François Guillot :

« C’est très pédagogique, et suggère
de rester PRUDENT dans les interprétations : »—C’est moi qui souligne.

https://groups.google.com/forum/#!msg/fr.sci.physique/2k-3nsxDhwg/U_UDrvJyAwAJ

 

 

« ETRANGE »: NOTRE UNIVERS SERAIT-IL EN ROTATION? 16 avril, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 6:02

Mario Cosentino le 16 Avril 2016

« ETRANGE »: NOTRE UNIVERS SERAIT-IL EN ROTATION ?

Le premier modèle d’Univers TOURNANT, par K. Gödel, remonte en 1949 [1]. Plus tard K. Gödel étudie un modèle d’Univers qui TOURNE tout en étant en EXPANSION.

Ensuite, en 1993 [2] et 2001 [3] je propose également un modèle d’ Univers TOURNANT qui s’appelle aujourd’hui le « New Big-Bang Fractal » (« NBBF »). Contrairement au modèle de Gödel le « NBBF » à été en EXPANSION puis il STOPPE son EXPANSION tout en conservant tout le temps son mouvement de ROTATION. Les équations du « NBBF » nous donnent pour cette vitesse de ROTATION du Cosmos une vitesse extrêmement lente. Cette extrême lenteur se trouve donc compatible avec les données de la Mission Planck. Précisons que la Relativité Générale ne s’oppose pas à l’hypothèse d’un Univers qui TOURNE.

En 1997, au sujet d’un AXE de ROTATION possible de l’Univers, mes travaux de recherche théoriques ont devancés les observations de deux chercheurs Borge Nodland et John P. Ralston. Concernant cette actualité astronomique fondamentale et mon travail de recherche la Revue Sciences & Avenir a publié une information ayant pour titre :

 »Le « père » de l’axe de l’Univers » [4].

PETITE CONCLUSION

Une telle observation concernant cet alignement de trous noirs [5] ainsi que les observations précédentes semblent nous montrer que l’hypothèse d’un Univers TOURNANT avec un AXE de ROTATION est plausible. Ainsi, encore une fois de plus, grâce à ses prévisions le modèle du « NBBF » se trouve conforté par des observations de plus en plus pertinentes…

NOTA BENE : L’hypothèse d’un Univers TOURNANT avec un AXE de ROTATION sera l’objet d’un article plus développé dans un numéro de la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE »…

A bientôt…

REFERENCES

[1] Kurt Gödel « An exemple of a New Type of Cosmological Solutions of Einstein’s Field Equations of Gravitation » Reviews of Modern Physics, 1949, 21, 447

[2] mon tome 1 en 1993

[3] voir mon tome 2 en 2001, page 122 ( pour ceux qui désirent se le procurer écrire à l’adresse suivante :

mario.cosentino@hotmail.fr

Son prix unitaire est de 14,90 + 5 € de frais de port ( les références sont dans ce blog )
La commande de cet ouvrage peut se faire aussi à la « maison de l’astronomie » à Paris au
01 42 77 99 55.

ATTENTION : nous rappelons que mon tome 2 est épuisé chez l’Éditeur. Donc il est inutile de le commander par votre libraire.

[4] voir Sciences & Avenir – N° 609, Novembre 1997, page 30.

[5]Alignments of Radio Galaxies in Deep Radio Imaging of ELAIS N1
Authors: A.R. Taylor, P. Jagannathan
(Submitted on 8 Mar 2016)

http://arxiv.org/abs/1603.02418

[6] Alignement de trous noirs (12/04/2016)
Les observations faites avec le réseau radio GMRT (Giant Metrewave Radio Telescope) montrent que les jets émis par les trous noirs supermassifs de toute une région du ciel – et donc leurs axes de rotation – sont alignés. Cette anisotropie, qui remonte probablement aux fluctuations de l’Univers primordial, avait déjà été notée dans l’orientation de galaxies par une équipe liégeoise (cf. news de novembre 2014 « Quasars alignés »).

https://www.ras.org.uk/news-and-press/2816-astronomers-in-south-africa-discover-

 mysterious-alignment-of-black-holes

[7]D’étranges trous noirs pourraient révéler une nouvelle physique !
De nouvelles observations, menées avec un radiotélescope, ont mis en évidence un curieux alignement de jets de trous noirs supermassifs – et donc de leurs axes de rotation. Le phénomène occupe une si grande région de l’univers observable qu’il est probablement la manifestation d’une nouvelle physique ayant opéré tôt dans l’histoire du cosmos.

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/trous-noirs-etranges-trous-noirs-pourraient-reveler-nouvelle-physique-62409/

 

 

« REVOLUTION EN COSMOLOGIE » avec la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » 13 avril, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 3:15

Bonjour,

« REVOLUTION EN COSMOLOGIE! » AVEC LA REVUE « ESPACE & ASTROPHYSIQUE »

La Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE » N° 13, Avril 2016 est en kiosque !…

Sa couverture en dit long:

« LA COSMOLOGIE A L’AUBE D’UNE NOUVELLE ERE

ONDES GRAVITATIONNELLES,
STRUCTURE DE L’ESPACE-TEMPS, TROUS NOIRS, BIG-BANG, NAISSANCE DE L’UNIVERS ET ENERGIE SOMBRE…

UNE REVOLUTION EN MARCHE !

En effet, comme déjà annoncé dans ce blog depuis le N°10 de la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE », une « REVOLUTION EN COSMOLOGIE ! » EST DEJA BIEN EN MARCHE !…

A ma connaissance cette Revue est UNIQUE en France car elle nous prépare, avec ses nouveaux PARADIGMES, à une NOUVELLE VISION de notre UNIVERS…

Savez-vous que de nombreuses croyances, que nous avons de notre Univers, sont aujourd’hui remisent en question…lesquelles ???…je vous invite à prendre rendez-vous avec la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE »…

A bientôt…

Mario Cosentino

Conseiller scientifique pour la Revue « ESPACE & ASTROPHYSIQUE »
Chargé de l’évolution du dossier : « REVOLUTION EN COSMOLOGIE »

N.B. : APPEL A CANDIDATURE

Si en tant que scientifique vous avez un article à nous soumettre merci de me l’envoyer, pour examen, à l’adresse suivante :

mario.cosentino@hotmail.fr

La seule condition requise est que tout article doit respecter ce que l’on appelle « LA DEMARCHE SCIENTIFIQUE »…pas de BLA…BLA..BLA…

Merci de votre collaboration à cette « REVOLUTION EN COSMOLOGIE ! »…

 

 

DU MOUVEAU AU SUJET DE LA 9EME PLANETE… 25 février, 2016

Classé dans : Non classé — mario cosentino @ 10:05

Chères lectrices, chers lecteurs bonjour,

DU NOUVEAU AU SUJET DE LA 9EME PLANETE

Si l’on considère que cette 9ème planète se trouve avoir un demi-grand axe de 700 UA ( [1], [2],[3] et [4] ) alors j’ai le plaisir de vous annoncer que cette distance se calcule par une formule qui se traduit par une suite dite à

« progression géométrique ».

Cette formule se trouve dans mon mémoire déposé en 1989 à l’ Académie des Sciences de Paris et analysée par un jury composé d’un Astronome, d’un Physicien et d’un Géologue durant l’année 2002-2003.

Cette formule, à «progression géométrique», possède le critère d’être la plus simple possible et positionne d’une façon remarquable les planètes ainsi que les petites planètes comme Sedna, etc…

Autre chose de très remarquable c’est la façon dont elle nous positionne la ceinture des astéroïdes située entre les planètes Mars et Jupiter. Par rapport à cette ceinture cette formule nous donne, avec une excellente position, la limite intérieure, la zone principale ainsi que la limite extérieure…

Salutations respectueuses…

Mario Cosentino

N.B.: cette formule à «progression géométrique» sera développée dans un prochain numéro de la Revue «ESPACE & ASTROPHYSIQUE»…

[1] À la recherche de la neuvième planète
- Communiqué de presse
Mardi, 23 février 2016

http://www.insu.cnrs.fr/node/5702

[2] A la recherche de la neuvième planète

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=14886

[3] Chasse à la neuvième planète : des Français en tête grâce à Einstein
En analysant la trajectoire de la sonde Cassini avec le prisme de la relativité générale, un groupe de spécialistes français de la mécanique céleste pense avoir cerné une région du ciel où il faut chercher la mystérieuse Planète X, possible neuvième planète du Système solaire qui existe peut-être loin au-delà de Pluton.
Le 24/02/2016 à 14:05 - Laurent Sacco, Futura-Sciences

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/systeme-solaire-externe-chasse-neuvieme-planete-francais-tete-grace-einstein-61755/

[4] Cosmologists in Search of Planet Nine: the Case for CMB Experiments
Authors: Nicolas B. Cowan, Gil Holder, Nathan A. Kaib
(Submitted on 18 Feb 2016)

http://arxiv.org/abs/1602.05963

 

12345...12
 
 

Actua_Econmetrics, Noureddi... |
HUBERT AMANI LE CHERCHEUR |
L'environnemnt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dfabejay
| titimaquette
| scmathspc